Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législative partielle : Jean-Pierre Door et Mélusine Harlé débattent ce soir sur France Bleu Orléans

jeudi 22 mars 2018 à 5:54 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Avant le second tour de la législative dans le Loiret, Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (LREM) seront au micro de France Bleu Orléans pour un grand débat de l'entre-deux-tours. Chacun tentera d'aller convaincre les abstentionnistes de se déplacer dimanche.

Le grand débat sur France Bleu Orléans
Le grand débat sur France Bleu Orléans © Maxppp - Eric Malot / Philippe Ramont

Montargis, France

C'est l'événement de l'entre-deux-tours de l'élection législative partielle du Loiret ! France Bleu Orléans organise ce soir en partenariat avec apostrophe45.fr un débat entre les deux candidats qualifiés pour le second tour : Jean-Pierre Door, pour le parti les Républicains, et Mélusine Harlé, pour la République en marche. Dans cette 4ème circonscription du Loiret, celle de Montargis, c'est Jean-Pierre Door qui est arrivé en tête dimanche dernier avec 38% des voix, loin devant Mélusine Harlé qui a recueilli 20%. Mais ce premier tour a aussi été marqué par une très forte abstention, et cette abstention a clairement pénalisé la candidate de la majorité présidentielle : de sa capacité à mobiliser ou non son électorat dépend clairement l'issue du second tour.

L'électorat de Jean-Pierre Door s'est mobilisé...

Dimanche dernier, 70% des électeurs ne se sont pas déplacés aux urnes, en hausse de 19 points par rapport au 1er tour de juin dernier. Mais cette forte progression cache en fait des évolutions contrastées : on peut vraiment parler d'une "abstention différentielle". Ainsi, Jean-Pierre Door a réussi à bien mobiliser son électorat : avec 8 330 voix, il obtient presque autant de suffrages qu'il y a 9 mois, malgré la hausse de l'abstention (il ne perd que 177 voix). Il a même récolté davantage de bulletins, en valeur absolue, dans des communes comme Châlette-sur-Loing (gain de 43 voix), Montargis (gain de 49 voix) et Villemandeur (gain de 45 voix).

... et celui de Mélusine Harlé a boudé les urnes

A l'inverse, le nombre de voix recueillies par Mélusine Harlé a été divisé par 2,3 -  soit une perte de presque 6 000 voix par rapport à juin (elle passe de 10 215 voix à 4 406 voix). Le recul est encore plus spectaculaire à Courtenay et Villemandeur, où son score a été divisé par 3 (elle passe de 398 voix à 125 à Courtenay et de 701 voix à 255 à Villemandeur). Mélusine Harlé a même perdu 43 voix dans la commune de Ste Geneviève des Bois où elle est conseillère municipale.Son score est aussi divisé par 2 dans la commune de Paucourt, où Emmanuel Macron avait fait 30% des voix au 1er tour de la présidentielle : Mélusine Harlé y a obtenu 87 voix dimanche contre 174 il y a 9 mois. Parviendra-t-elle à convaincre son électorat d'aller voter dimanche prochain ? C'est pour elle tout l'enjeu de la campagne pour le second tour. Campagne dont le point d'orgue a donc lieu ce soir, avec le débat diffusé à 19h sur France Bleu Orléans.