Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Législatives 2017 à Belfort : Ian Boucard renvoyé devant la justice

Ian Boucard vient d'être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Besançon. Le député Les Républicains de la première circonscription du Territoire de Belfort est poursuivi pour " manœuvres frauduleuses " dans le cadre de la campagne législative de juin 2017.

Christophe Grudler (à gauche) et Ian Boucard (à droite).
Christophe Grudler (à gauche) et Ian Boucard (à droite). © Maxppp - Maxppp

Ian Boucard comparaîtra le 26 juin prochain à 13h30 devant le tribunal correctionnel de Besançon. L'élu Les Républicains et son équipe de campagne sont poursuivis pour "manœuvres frauduleuses". Ils sont soupçonnés d'avoir, entre les deux tours de la Législative de juin 2017, fabriqué de faux tracts émanant du Front National et de la France Insoumise. Ces tracts appelaient à voter contre Christophe Grudler, candidat MoDem-La République en Marche (LREM).

Ian Boucard l'avait emporté par 50,75 % des voix devant Christophe Grudler (279 voix d'écart). L'élection avait été contestée devant le Conseil Constitutionnel qui l'avait invalidée. Lors du deuxième scrutin en février 2018, Ian Boucard l'avait à nouveau emporté avec plus de 2.000 voix d'avance sur son adversaire Christophe Grudler.

Enquête menée par la Police Judiciaire de Besançon

C'est le procureur de la République de Besançon qui a décidé de renvoyer Ian Boucard devant le tribunal correctionnel. Parallèlement à leur action menée devant le Conseil Constitutionnel, la France Insoumise et Christophe Grudler avaient porté plainte au pénal contre le député les Républicains. Motif ? "Violation de l'article L97 du code électoral qui condamne les manœuvres frauduleuses et détournement de suffrages". La Police Judiciaire de Besançon a été chargée de l'enquête.

C'est à la suite de ces investigations que le parquet a décidé le renvoi de Ian Boucard. Le député LR de la première circonscription du Territoire de Belfort avait vu son élection de juin 2017 annulée par le Conseil constitutionnel. Il l'avait finalement emporté lors de la deuxième élection en février 2018 avec plus de 2 000 voix d'avance contre 279 lors du premier scrutin. Interrogé ce lundi, Christophe Grudler a indiqué que "cette convocation est importante pour la morale et l'éthique en politique, c'est de dire qu'on ne peut pas frauder pendant des élections". Une nouvelle élection n'est pas exclue selon l'élu belfortain qui espère avant tout une condamnation symbolique.  

Ian Boucard ne souhaite pas commenter pour l'instant car il n'a pas encore reçu la convocation de la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess