Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Isère

Législatives 2017 : zoom sur la 3e circonscription, Grenoble et rive gauche du Drac

-
Par , France Bleu Isère

La troisième circonscription est tenue depuis sa création en 1988 par Michel Destot et le PS : la notoriété du premier pourra-t-elle juguler l'hémoragie des électeurs du second ? C'est une des questions posées.

La 3e circonscription législative est la plus petite en Isère
La 3e circonscription législative est la plus petite en Isère © Maxppp -

Le 11 juin, les électeurs choisiront parmi 14 candidats, ceux qu'ils garderont pour le second tour (18 juin). La 3e circonscription est celle de Grenoble-Ouest, Fontaine-Nord, Sassenage, Noyarey et Veurey. Pour participer au second tour, il faut recueillir 12,5% des électeurs inscrits sur les listes. Compte tenu de la participation supposée, cela correspond à environ 20% des suffrages exprimés. Le nombre de candidats au second tour n'étant pas limité, on pourrait avoir des triangulaires, voire des quadrangulaires.
Si aucun candidat ne franchissait le seuil de 12,5% des inscrits au premier tour, les deux premiers, seulement, seraient qualifiés pour le second tour.

  • Michel Destot a été élu sans discontinuer depuis 1988, il repart pour défendre son fauteuil une septième fois. Bien qu'il ne soit pas le candidat d'En marche mais celui du PS, il compte soutenir une partie du programme du président. Programme qu'il souhaite infléchir en faisant élire le plus de député de gauche, possible.

  • Contre Michel Destot, les candidatures sont nombreuses à gauche. A commencer par Raphaël Briot, médecin au Samu, candidat des Insoumis. Jean Luc Mélenchon ayant fait 28% au premier tour de la présidentielle, dans cette circonscription, Raphaël Briot espère bien devenir député, notamment pour défendre la santé publique.

  • Parmi ceux qui ont soutenu Mélenchon, il y aussi Jean-Paul Trovero, le maire communiste de Fontaine espère lui aussi siéger à l'Assemblée.

  • Quatrième candidate de gauche, Soukhaina Larabi, une étudiante de 23 ans qui vient d'être écartée du PS. Elle est soutenue par Éric Piolle et les écologistes.

  • Émilie Chalas est la candidate de la République en Marche. Elle a 40 ans et dirige les services de la ville de Moirans. Elle veut mettre fin au règne de Michel Destot.

  • Contrairement à la gauche très divisée, la droite parlementaire présente une candidature unie : c'est : Élodie Léger, 24 ans. un âge qui la place à part et en plus elle joue de sa personnalité

Les autres candidats et leurs suppléants

  • COLIN DE VERDIERE Patrick (Nouvelle Donne) / DUJARDIN Dominique
  • BOLVIN Béatrix (FN) / COLLOMB-MURET Patrice
  • BENYOUB Abdelkader (Libérons les Énergies) / MATHIEU Marjorie
  • HIREL Josiane (Le Trèfle MHAN) / GRINDLER Huguette
  • BRUN Catherine (LO) / BLONDEL Jean-Pierre
  • BONNET Alain (Debout la France) / FLAMENT Michèle
  • BENSALEM Yazid (APPEL) / REMILI Janette
  • BARON Paul (Union Populaire Républicaine) / MAYER Thomas
Michel Destot avait été élu en 2012
Michel Destot avait été élu en 2012 © Radio France -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess