Politique

Législatives 2017 : pas de grand chelem pour REM à Paris et des ténors battus au second tour

Par Martine Bréson, France Bleu Paris lundi 19 juin 2017 à 7:09

Qui sont les élus de Paris au second tour des législatives.
Qui sont les élus de Paris au second tour des législatives. © Radio France - Martine Bréson

A Paris, tous les candidats La République en Marche n'ont pas réussi à se faire élire. Avec la candidate MoDem, Marielle de Sarnez, REM remporte 13 sièges sur 18 dont un conquis au premier tour dimanche dernier. Des ténors ont été battus.

Découvrez les résultats de ce second tour des législatives 2017 près de chez vous.

Pas de grand chelem pour La République en Marche à Paris. Trois candidats de ce parti n'ont pas réussi à s'imposer au second tour.

Dans la quatrième circonscription Brigite Kuster (LR) arrive en tête. Elle devance la candidate REM Ilana Cicurel (48,49%).

Dans la quatorzième circonscription, le député sortant Claude Goasguen (LR) sauve sa tête et se classe en première position de ce second tour avec 52,43%. Sa rivale REM, Valérie Bougault-Delage (REM) était arrivée en tête au premier tour mais Claude Goasguen a réussi à récupérer 3856 voix qui lui ont permis de reprendre l'avantage.

Dans la dix-septième circonscription, Danièle Obono, (La France Insoumise) remporte la victoire. Béatrice Faillès (REM) obtient 49,29% des voix.

La bataille Pierre-Yves Bournazel/Myriam El Khomri

Dans la dix-huitième circonscription, Pierre-Yves Bournazel, LR mais qui a décidé de siéger dans la majorité présidentielle, a battu la socialiste, ancienne ministre du Travail, Myriam El Khomri (46,39%).

Un siège à Paris pour une socialiste

Dans la quinzième circonscription, la socialiste George Pau-Langevin conserve son siège à l'Assemblée nationale. La députée sortante recueille 60,29% des voix. Victoire sans surprise puisqu'au premier tour, elle était déjà en tête avec cinq points d'avance sur son concurrent Mehdi Kemoune (La France Insoumise).

Les ténors battus à Paris

Jean-François Lamour, Philippe Goujon, NKM et Danielle Simonnet ont été balayés au second tour.

La députée Nathalie Kosciusko-Morizet (LR), ancienne ministre de l'Ecologie, n'a pas réussi à mobiliser plus de 45,47% des électeurs dans la deuxième circonscription, terres de François Fillon

Le député sortant Philippe Goujon avec 43,64% (LR) perd son siège face à Olivia Grégoire (REM) dans la douzième circonscription. Philippe Goujon est maire du 15 e arrondissement. Il a été le benjamin du Conseil de Paris en 1983, adjoint RPR de Jacques Chirac. Depuis 14 ans, il est le président de la droite parisienne.

Dans la treizième circonscription, le député sortant Jean-François Lamour (LR) ne retournera pas à l'Assemblée nationale. Il est battu par Hugues Renson (REM). Le champion olympique de sabre était entré à la mairie de Paris en 1993 adoubé par Jacques Chirac.

Danielle Simonnet coordinatrice de La France Insoumise a perdu face à Pierre Person (REM) dans la sixième circonscription.

Ils ont été battus dès le premier tour

Battu au premier tour, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis a démissionné de la tête du Parti socialiste. Il l'a annoncé dimanche au soir du second tour.

Battu aussi dès le premier tour, Henry Guaino a eu la défaite amère et il n'a pas hésité à lancer que les électeurs de Paris étaient "à vomir".

L'ancienne ministre de l'Ecologie Cécile Duflot a aussi été balayée au premier tour à Paris.