Politique

Législatives 2017 : qui sont les grands gagnants et perdants en Ile-de-France ?

Par France Bleu Paris et Martine Bréson, France Bleu Paris Région dimanche 18 juin 2017 à 23:48

legislatives 11 et 18 juin
legislatives 11 et 18 juin © Radio France - Laurent Grolée

La République en Marche a remporté 311 sièges de députés sur 355 dimanche 18 juin 2017. Découvrez les personnalités franciliennes qui siégeront et qui ne siégeront pas à l'Assemblée nationale. Trouvez aussi tous les résultats près de chez vous.

Découvrez les élus près de chez vous

Les grands gagnants

Le député socialiste et président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Olivier Faure a été réélu dans sa circonscription de Seine-et-Marne, avec 61,09% des voix. Il était opposé à la candidate de La République en Marche (REM), Amandine Rubinelli.

Autre députée socialiste reconduite ce dimanche soir, George Pau-Langevin qui l'emporte avec 60,29% des voix contre le candidat de la France insoumise Mehdi Kemoune, dans la 15e circonscription de Paris.

En Seine-et-Marne, le député Les Républicains Christian Jacob est réélu. Le patron des députés LR l'emporte face au candidat de La République en Marche Emmanuel Marcadet avec 61,77% des voix.

Le député-maire de Yerres et président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan est reconduit dans la 8e circonscription de l'Essonne. Il bat ainsi le candidat de La République en Marche Antoine Pavamani.

Pour la majorité présidentielle, le Secrétaire d'État au Numérique Mounir Mahjoubi l'emporte sur le fil avec 51,18% des suffrages face à Sarah Legrain de la France insoumise, dans la 16e circonscription de Paris.

La candidate LREM Aurore Bergé, a annoncé sur Twitter sa victoire face au président du Parti chrétien démocrate (PCD), Jean-Christophe Poisson dans les Yvelines, sans préciser le score.

Du côté de la France insoumise, trois arrivées notables sur les bancs de l'Assemblée nationale avec Alexis Corbière, Clémentine Autain, et Eric Coquerel tous désormais députés de Seine-Saint-Denis. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon se présentait dans la 7e circonscription, il l'emporte avec "56 ou 58% des voix", selon les premiers résultats obtenus par le candidat. Quant à Clémentine Autain, la conseillère régionale d'Ile-de-France a annoncé sur France Bleu son élection dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis. Eric Coquerel, bras droit de Jean-Luc Mélenchon s'impose lui dans la 1re circonscription de Seine-Saint-Denis avec 51,7% des voix et bat ainsi le candidat de la majorité présidentielle, Sébastien Ménard.

Les grands perdants

À Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet n'a pas réussi à s'imposer face au candidat de La République en marche, Gilles Le Gendre. L'ancienne ministre Les Républicains se présentait dans la 2e circonscription. Gilles Le Gendre est élu avec 54% des voix.

Autre défaite pour une ancienne ministre : Myriam El Khomri n'a pas réussi à briguer un mandat de député dans la 18e circonscription de Paris face au candidat Les Républicains Pierre-Yves Bournazel. Le candidat de la droite l'emporte avec 53,61% des voix.

Incertitude entre Manuel Valls et Farida Amrani dans la 1re circonscription de l'Essonne

Dans l'Essonne, le résultat est pour le moment incertain entre Manuel Valls et Farida Amrani, la candidate de la France insoumise. L'ancien Premier ministre a annoncé devant la presse sa réélection en tant que député avec 50,3% des voix mais son opposante revendique, elle aussi la victoire. "Nous avons plusieurs soupçons sur le comptage des voix à Évry, nous revendiquons la victoire", a-t-elle écrit sur Twitter. Manuel Valls dit détenir 139 voix d'avance sur Farida Amrani.