Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Isère

Législatives 2017 : zoom sur la 6e circonscription de l'Isère

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère mercredi 31 mai 2017 à 18:30

Cette circonscription compte quelque 130.000 habitants.
Cette circonscription compte quelque 130.000 habitants. © Radio France -

A quelques jours du 1er tour des élections législatives, France Bleu Isère poursuit son tour d'horizon des circonscriptions. Cap sur la 6e, c'est la plus au nord du département.

La 6e circonscription est détenue depuis 1986 par Alain-Moyne Bressand, par ailleurs maire de Crémieu. A 71 ans, le candidat des Républicains brigue un 8e mandat. Cette circonscription est aux portes du lyonnais entre zones urbaines et rurales. Elle compte 55 communes dont la partie nord de Bourgoin-Jallieu, Crémieu, Morestel ou bien encore la Balme-les-Grottes. Sur la ligne de départ, pour cette élection, comme c'était le cas en 2012, il y a 11 candidats. Nous avons demandé aux candidats quelles étaient les principales mesures qu'ils souhaitaient défendre ?

NB : L'ordre retenu pour présenter le candidats est celui du tirage au sort des panneaux d'affichage effectué en préfecture.

11 candidats et des propositions

- Isabelle SADESKI (Alliance écologiste indépendante) : Infirmière, elle a 55 ans et habite Anthon. Elle s'est déjà présentée sur cette circo avec cette même étiquette en 2012. Sa suppléante s'appelle Josette SAGADE. Le mouvement auquel elle appartient a une approche différente de celle d'EELV selon Isabelle Sadeski. "Ce n'est pas que l'écologie de l'environnement. C'est une mode de pensée avec une vision de l'écologie aussi sur le plan de la santé, de l'éducation..." Parmi les mesures qu'elle souhaite mettre en avant il y a l'arrêt du nucléaire avec en parallèle le développement des énergies renouvelables, l'aménagement du territoire (elle défend le projet de tram-train de Meyzieu à Crémieu). On peut aussi citer la santé avec une meilleure reconnaissance et prise en charge des médecines alternatives.

- Jean-Baptiste WEBER (Union populaire républicaine de François Asselineau) : Il a 30 ans, réside à Bourgoin-Jallieu et est dessinateur industriel. Son remplaçant est William ZIVIC. Il souhaite l'instauration d'un vote blanc révocatoire, c'est-à-dire que, s'il y a une majorité de votes blancs à un scrutin, on convoque une nouvelle élection avec obligation d'exclure les candidats de la 1ere fois. Parmi les thèmes qui lui sont chers, il y a la réforme territoriale. Il prône ainsi la réduction du nombre d'élus à l'Assemblée nationale (de 577 à 500) et au Sénat (avec alors 101 sénateurs, un par département), notamment. Il veut le retour à 22 Régions, car "on a perdu en proximité avec le citoyen" précise-t-il. Sur la fusion de communes, il veut pouvoir annuler "les fusions forcées" et consulter la population en cas de projet d'union.

- Alexandre BOLLEAU (PS) : Avocat spécialisé dans l'urbanisme et dont le cabinet est installé à Lyon. Il a 47 ans et est maire de Sermérieu depuis 2014. Il est vice-président en charge du tourisme à la com-com des Balcons du Dauphiné. Sa suppléante est l'élue d'opposition de Bourgoin-Jallieu Meryem YILMAZ. Le 1er dossier qu'il veut mettre en avant, c'est celui des transports en améliorant notamment l'accès à l'A43 à Bourgoin, ainsi que la desserte des transports en commun entre BJ, Crémieu, Morestel, les Avenières, mais aussi des villages vers ces bourgs-centres. Il veut défendre les agriculteurs qui sont "dans une situation indécente" notamment en s'opposant à certains accords internationaux qui "les mettront encore plus à mal" et en aidant au développement des circuits courts. Pour lui, cette circonscription est "un diamant brut méconnu."

- Cécile VIALLON (EELV) : Cette habitante de Villefontaine a 69 ans et est retraitée après avoir été assistante sociale. Son suppléant s'appelle Michel LACREUSE. Militante écologiste depuis plus de 20 ans, elle défend le revenu universel d'existence sur les mêmes bases que celles proposées lors de la présidentielle par le socialiste Benoît Hamon, auquel EELV s'était allié. "Il faut d'abord commencer par les 18-25 ans, mettre en place une large concertation pour une élargissement progressif" En mesure numéro 2, elle avance l'arrêt progressif de l'énergie nucléaire avec en parallèle le développement des énergies propres. "On est sous les tours de la centrale du Bugey (dans l'Ain), explique-t-elle, n'oubliant de rappeler "qu'en Nord-Isère, on a obtenu la fermeture de Creys-Malville."

- Denise GOMEZ (Lutte Ouvrière) : Cette quinquagénaire est éducatrice spécialisée et réside à Echirolles. Son remplaçant est Jean-Charles FAGNOU. Ce binôme défend l'interdiction des licenciements et en même temps le contrôle des comptes des entreprises. Jean-Charles Fagnou prend l'exemple de PSA "qui a supprimé des emplois en France alors que le groupe était en bonne santé et a même racheté Opel". Le parti veut aussi une meilleure répartition du travail. L.O défend le principe d'un salaire à 1.800 euros minimum. Même somme pour les petites retraites, les pensions d'invalidité. "Pour les autres, ceux qui sont au dessus, il faut une augmentation de 300 euros pour compenser la hausse du coût de la vie." Cette candidature veut aussi plus de services publics.

- Gérard DEZEMPTE (soutenu par le FN) :Agé de 65 ans, il est maire de Charvieu-Chavagneux et conseiller départemental divers droite. Son suppléant est Edmond DAMAIS de Debout la France. Il souhaite une meilleure desserte du territoire. Sur le projet de tram-train de Meyzieu à Crémieu, il juge cette formule "trop coûteuse". Le bus à haut niveau de service sur une voie dédiée comme le veut la Région ? "insuffisant même au démarrage". Pour lui, la solution c'est la création d'une voirie entre Charvieu et Crémieu qui permettrait de rejoindre ensuite Meyzieu. En matière de sécurité, il veut une législation plus stricte. Selon lui, les députés doivent mieux défendre les maires confrontés aux baisses de dotations de l'Etat. "C'est moins d'argent pour le sport, l'éducation, pourtant c'est essentiel pour l'équilibre de nos territoires et du coup la sécurité."

- Alain MOYNE-BRESSAND (LR) : Agé de 71 ans, il est le député sortant. Il siège à ce poste depuis 1986. Il est par ailleurs maire de Crémieu. Sa suppléante est Annick MERLE. Parmi les mesures qu'il souhaite mettre en avant, il y a l'aide aux agriculteurs "en réduisant les charges, en évitant de changer trop souvent les normes. Il faut que leur travail soit reconnu à sa juste valeur". Il veut que l'Etat lorsqu'il donne 1 euro aux villes en fasse de même pour le monde rural. "On est loin du compte" estime-t-il. Autre chantier important à ses yeux, celui de l'emploi. "Il faut que le travail paie plus que le chômage, car ça décourage les gens", affirme-t-il. La solution ? : "défiscaliser les heures supplémentaires, baisser les charges sur les salaires et que le gain se retrouve en bas de la fiche de paie."

- Cendra MOTIN (République en Marche) : Cette habitante de Villemoirieu a 42 ans et est chef d'entreprise spécialisée en conseils ressources humaines. C'est une novice en politique. Son suppléant est le socialiste André Borne. Le dossier N°1 pour elle est celui de la moralisation de la vie politique, chère au président Macron . "Il faut mettre fin aux conflits d'intérêt, il faut un contrôle de l'utilisation des fonds publics. Il y a un besoin de transparence", souligne-t-elle. Sur la loi Travail, elle veut "aller jusque-là où elle était censée aller." Un dossier spécifique au Nord-Isère ? : améliorer le réseau de transport. Selon elle "vers Saint-Vulbas (01) et Saint-Quentin-Fallavier, plusieurs centaines de CDI ne trouvent pas preneurs faute de moyens de locomotion. Mais pas de bus au diesel! Il faut des véhicules propres." Elle fait campagne à bord d'un camping-car qu'elle loue pour l'occasion.

- Mickaël AYDIN (La France Insoumise) : Âgé de 49 ans, ce responsable commercial réside à Ruy. Il est encarté au mouvement Nouvelle donne. Sa suppléante s'appelle Sylviane NOUET. Parmi les mesures qui lui tiennent à cœur il y a la réduction et le partage du temps de travail. "C'est la solution pour réduire en partie le souci du chômage. C'est aussi une avancée sociale majeure qui permet aux particuliers de décompresser." Voisin de Bourgoin-Jallieu où le projet du maire de fermer la Maison des syndicats a fait parler ces derniers mois, Mickaël Aydin veut que les villes de taille moyenne (environ 10.000 habitants selon lui) aient une maison des syndicats "pour l'équilibre social". Pour lui, la question des transports en Nord-Isère fait aussi partie de ses chantiers prioritaires.

- Frédérique PENAVAIRE (PC) : Conseillère municipale d'opposition à Bourgoin-Jallieu, elle est âgée de 56 ans et est conseillère d'éducation psychologue. Son remplaçant s'appelle Philippe OVSEPIAN. Elle était candidate sur cette 6e en 2012. Parmi les dossiers qu'elle veut défendre, elle cite d'abord l'emploi, l'économie. "Je suis pour le droit de préemption des salariés quand leur société ferme et qu'elle est viable. Alors, ils seraient prioritaires pour un projet de reprise. Pas de concurrence" Elle fait référence à Ecopla où le projet d'un industriel italien a été préféré à celui de Scop porté par les salariés. Elle évoque aussi la question de transports avec le projet de tram-train entre Meyzieu et Crémieu ou celui de déviation à Saint-Savin "pour lequel le Département ne tient pas compte des besoins des usagers. Il faut une vraie consultation des habitants."

- Bruno LIENARD, (classé comme "écologiste" par le ministère de l'Intérieur) : Ce candidat n'a pas pu être contacté. Sa remplaçante est Janine LAURENT.

Alain Moyne-Bressand est élu député pour cette partie de l'Isère depuis 1986. Il brigue là un 8e mandat. - Radio France
Alain Moyne-Bressand est élu député pour cette partie de l'Isère depuis 1986. Il brigue là un 8e mandat. © Radio France - .

Comment les électeurs de la circo ont-ils voté au 1er tour de la présidentielle ?

Voici les 5 premiers candidats. Marine Le Pen (FN) est arrivée en tête avec 31.28% des suffrages exprimés, suivi par Emmanuel Macron (En Marche) avec 20.81%. François Fillon (LR) : 17.35%. Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise): 16.08%; Benoît Hamon (PS) : 4.47%.

Les résultats des législatives 2012

Au 1er tour, les 5 premiers étaient Alain Moyne-Bressand (UMP) 36,29%; Michèle Corbin (PS) avec 30.36%; Bertrand Marie (FN) 21,70%; Frédérique Pénavaire (Front de gauche-PC) avec 4,98% et Renaud de Langlade (République solidaire) avec 2,09%.

► Tapez le nom de la commune souhaitée dans le champ de recherche ci-dessous. Pour être certain d'accéder au résultat, écrivez le nom de votre commune avec les accents.