Politique

Législatives - 2nd tour : à 17h, une participation très faible en Bretagne

Par Soisic Pellet, France Bleu Breizh Izel dimanche 18 juin 2017 à 18:36

L'abstention pourrait atteindre un record ce soir : près de 58%.
L'abstention pourrait atteindre un record ce soir : près de 58%. © Maxppp - -

A 17h, seulement 40,10% des inscrits sont allés voter en Bretagne. Un chiffre très en dessous de ceux du premier tour la semaine dernière ou du second tour des dernières législatives de 2012. Et qui laisse présager une abstention presque record : entre 57 et 58% selon les dernières estimations.

Sur les quelques 2 460 000 bretons inscrits sur les listes électorales pour ce second tour des législatives, moins d'un sur deux s'est déplacé pour le moment pour déposer son bulletin dans l'urne. Une participation en forte baisse, quel que soit le département. Des chiffres qui suivent la tendance nationale, où le taux de participation atteignait tout juste 35,33% à 17h.

Vers une abstention record ?

En Bretagne, si l'on compare aux dernières législatives il y a cinq ans, le taux de participation est donc en baisse partout.

Dans le Finistère, la participation atteint 40,95% pour l'instant. Une différence de huit points par rapport à dimanche dernier, au premier tour des législatives : 48,29% de participation il y a une semaine, à la même heure. En baisse également par rapport à 2012, où elle était de 43,89% pour le second tour à 17h.

A Brest, c'est encore pire. La participation atteint tout juste les 36,2% à seulement deux heures de la fermeture des bureaux. Au premier tour, 42,77% des inscrits s'étaient déplacés. Ils étaient 40,09% en 2012.

Même constat dans le Morbihan : près de dix points de différence par rapport à il y a cinq ans. Cette année, 40,41% des inscrits dans le département se sont déplacés dans les bureaux de vote. Ils étaient 50,34% en 2012.

Les Côtes d'Armor reste le département le plus mobilisé

Le département est le seul à dépasser la barre des 40% de participation. A 17h, 41,93% des électeurs costarmoricains s'étaient mobilisés. Mais c'est aussi là qu'on observe la plus forte différence par rapport aux dernières élections législatives : ils étaient plus de 54% cinq ans auparavant.

L'abstention pourrait donc bien atteindre un record absolu sous la Ve République ce soir. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, elle pourrait grimper à 57% en France.