Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Cotentin

Législatives dans la Manche : l'UDI Christiane Vulvert se retire au profit de Stéphane Travert

Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin mercredi 17 mai 2017 à 15:50

Durant sa campagne, Christiane Vulvert avait multiplié les rencontres avec les acteurs de la 3e circonscription.
Durant sa campagne, Christiane Vulvert avait multiplié les rencontres avec les acteurs de la 3e circonscription. © Radio France - Lucie Thuillet

C'est une surprise : la candidate de l'UDI sur la 3e circonscription de la Manche (Coutances-Valognes) a annoncé ce mercredi matin son retrait de la campagne. Elle se range derrière le candidat de la République En Marche, Stéphane Travert.

Christiane Vulvert était partie en campagne en juin 2016, soit il y a presque un an. La conseillère régionale manchoise de l'UDI n'a depuis pas ménagé ses efforts pour sillonner la 3e circonscription, allant à la rencontre des différents acteurs de son territoire. Elle comptait alors être investie par la droite. Mais du côté des Républicains, Jean-Manuel Cousin entrait finalement dans la course. Les deux concurrents avaient trouvé un accord de principe en mars dernier. Ils avaient décidé de faire du premier tour des législatives, une primaire entre eux, s'engageant à se retirer au profit de celui qui arriverait en tête. Ca n'aura pas lieu. Christiane Vulvert a annoncé ce mercredi matin qu'elle se retirait. Mais au profit de Stéphane Travert.

Une décision politiquement logique

Le choix peut surprendre à priori, mais il est cohérent assure la désormais ex-candidate. Soutien de Juppé durant la primaire de la droite, elle s'était vite détournée de François Fillon pour finalement soutenir Emmanuel Macron. Le choix de ce dernier de nommer Edouard Philippe, "un homme qu'elle apprécie" à Matignon, a fini de convaincre la candidate de l'UDI de jouer le jeu de la recomposition politique sur le terrain. "Je connais bien Stéphane Travert que je croise à la région. Il a recentré son discours et je trouve normal aujourd'hui, après avoir souhaité la victoire d'Emmanuel Macron, de me retirer au profit du député sortant, candidat de la République en Marche".

Christiane Vulvert ne sera pas suppléante

Mais pas question pour autant de composer un "ticket" avec Stéphane Travert. "Je ne veux pas que l'on puisse penser qu'il s'agit d'une combine politique; c'est un geste fort, la preuve que les idées priment : une traduction dans les actes de cette nouvelle façon de faire de la politique prônée par le président de la République", souligne Christiane Vulvert avant d'ajouter, "c'est une décision qui compte quand on sait tout l'investissement que j'ai mis depuis plusieurs mois dans ma campagne".