Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Cotentin

Législatives dans la Manche : Stéphane Travert lance sa campagne

Par Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin mercredi 17 mai 2017 à 18:00

Stéphane Travert en campagne pour un second mandat sur la 3e circonscription de la Manche Coutances-Valognes
Stéphane Travert en campagne pour un second mandat sur la 3e circonscription de la Manche Coutances-Valognes © Maxppp - Sophie Capelle

Stéphane Travert (La République En Marche) a lancé ce mercredi soir à Lessay sa campagne pour les législatives sur la circonscription de Coutances-Valognes. Grégory Galbadon, le maire de Saint-Pierre-de-Coutances sera son suppléant.

Stéphane Travert, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, a donné le coup d’envoi de sa campagne des législatives. Elu député sous l’étiquette PS il y a 5 ans, il est candidat pour un second mandat sur la 3e circonscription de la Manche avec cette fois le logo de la République En Marche. Si sa candidature était annoncée depuis longtemps, Stéphane Travert a présenté son suppléant : Grégory Galbadon, maire de Saint-Pierre-de-Coutances. Comme Stéphane Travert, il a été encarté au Parti Socialiste avant de rallier Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

« Grégory Galbadon est très engagé dans la vie associative et sportive, c’est un ancien sportif de haut-niveau (dans le cyclisme, ndlr). Il est maire d’une commune rurale et en connait bien les problématiques. » - Stéphane Travert

Une campagne autour de la ruralité

Stéphane Travert veut faire de la ruralité son thème phare lors de cette campagne des législatives :

« C’est un thème essentiel. C’est comment est-ce qu’on organise la vie de nos territoires avec la nécessité de pouvoir trouver les services dont les gens ont besoin : éducation, défense des services publics, les hôpitaux de Coutances et Valognes et donc l’accès aux soins … Il y a aussi l’attractivité de notre territoire et une agriculture qui est le poumon économique de notre département et particulièrement de cette 3e circonscription ».

Stéphane Travert défendra au niveau local le projet d’Emmanuel Macron. Contrairement à d’autres candidats de La République En Marche qui se présentent pour la première fois aux législatives, Stéphane Travert est lui en course pour un second mandat. Il n’incarne donc pas forcément le renouvellement prôné par le mouvement. C'est une force, pas un handicap selon lui :

« Dans une majorité, vous avez besoin de gens qui ont de l’expérience. En même temps, je n’ai fait qu’un seul mandat, donc je pense toujours incarner le renouvellement. Je ne suis pas là comme d’autres depuis 30 ans. » - Stéphane Travert

Stéphane Travert assure que s’il est élu, ce sera son deuxième et dernier mandat de député.

Une candidate en moins à droite, le flou à gauche

Quelques heures avant le lancement de sa campagne, Stéphane Travert a gagné une alliée. Christiane Vulvert, candidate UDI sur la 3e circonscription, a annoncé son retrait de la course aux législatives au profit de Stéphane Travert. La conseillère régionale manchoise s’était lancée dans la bataille il y a un an et espérait être la candidate de la droite. Les Républicains ont finalement choisi le coutançais Jean-Manuel Cousin. Reste à savoir si Stéphane Travert devra aussi affronter un candidat du PS, son ancienne famille politique. Pour l’instant, c’est le flou. Le candidat de la République En Marche a lui son idée sur la question. Il lance un message aux socialistes pour les inciter à ne pas présenter de candidats face à lui :

« Est-ce qu’on préfère quelqu’un qui incarne les valeurs du progrès et de la solidarité ou est-ce que l’on privilégie de perdre un territoire au profit de celles et ceux qui incarne une droite dure, arrogante et méprisante » - Stéphane Travert

Le Parti Socialiste de la Manche nous confirmait il y a quelques jours sa volonté de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions du département. Les prétendants à un siège de député ont jusqu’à vendredi 18h00 pour se manifester.