Politique DOSSIER : Les élections législatives 2017 avec France Bleu Bourgogne

Législatives en Côte-d'Or : Hubert Brigand mis au ban

Par Christophe Tourné et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne lundi 19 juin 2017 à 16:05

Hubert Brigand, maire de Chatillon-sur-Seine
Hubert Brigand, maire de Chatillon-sur-Seine © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Le maire divers droite de Chatillon-sur-Seine, Hubert Brigand, est exclu de ses mandats au département par François Sauvadet. Le maintien de sa candidature face à Charles Barrière s'est soldée par la perte du siège de député occupé depuis 23 ans par François Sauvadet.

La droite continue à se déchirer sur la 4e circonscription de Côte-d'Or. Suite à la victoire d'une inconnue, Yolaine de Courson, maire d'Arrans, pour la République En Marche aux législatives, la droite défendue par le candidat investi par l'UDI et LR, Charles Barrière, perd l'un de ses fiefs historiques dans le département. Une circonscription tenue de main de maître pendant 23 ans par François Sauvadet qui avait lui-même désigné son poulain lorsqu'il avait démissionné de son poste l'an dernier en raison de la loi sur le non cumul des mandats.

Au final c'est donc Yolaine de Courson, 62 ans, qui l'emporte avec 51,29% des suffrages exprimés tandis que Charles Barrière cale à 48,71%. Dans un communiqué, François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or fustige l'attitude d'Hubert Brigand. Il parle de l'attitude "irresponsable" du maire de Châtillon-sur-Seine, candidat dissident de la droite sur cette circonscription. En gros, il n'a pas appelé à voter Barrière au second tour, c'est lui qui est responsable de la défaite de Charles Barrière.

François Sauvadet a décidé de lui retirer toutes ses délégations départementales.

"La circonscription était perdue depuis un an" - Hubert Brigand, maire de Châtillon-sur-Seine

Qu'en pense le principal intéressé ?

Hubert Brigand estime que la circonscription était perdue pour la droite bien avant dimanche soir mais depuis un an. "Quand François Sauvadet a décidé alors que j'étais en campagne, de proposer à Charles Barrière d'être candidat contre moi. A partir de ce moment là, les chances de conserver la circonscription devenaient minimes. François Sauvadet a pris sa responsabilité, comme il l'avait fait pour les régionales. On a vu le résultat, donc il assume les choix qu'il a fait au niveau de la Côte-d'Or !"

Hubert Brigand

Hubert Brigand, maire de Châtillon-sur-Seine - Radio France
Hubert Brigand, maire de Châtillon-sur-Seine © Radio France - Christophe Petit Tesson

"Ce n'est pas moi qui ait fait perdre la droite ce dimanche" analyse d'Hubert Brigand qui n'a pas vraiment conscience d'avoir fait perdre Barrière en n'appelant pas au report des voix sur son nom.

La réponse de François Sauvadet

"Charles Barrière a été victime des divisions et d'attaques incessantes. Hubert Brigand, battu au premier tour, n'a pas hésité, de manière irresponsable, à le mettre en cause jusqu'à la dernière minute de la campagne. Il a clairement fait campagne pour la candidate de la République en marche à l'issue du premier tour" commente François Sauvadet dans son communiqué. Le président du Conseil départemental promet un retour de bâton pour le maire de Châtillon-sur-Seine . Il écrit"Je regrette que ces élus qui se réclament de la droite et du centre aient sacrifié l'intérêt général sur l'autel de leurs ambitions personnelles. Les attaques les plus basses n'ont pas manqué, y compris à mon égard et je prendrai dès demain mes responsabilités vis-à-vis de leurs auteurs"

  • La 4e circonscription de Côte-d'Or est très vaste puisqu'elle englobe tout le Nord de la Côte-d'Or: les cantons d'Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Châtillon-sur-Seine, Grancey-le-Château-Neuvelle, Is-sur-Tille, Laignes, Montbard, Montigny-sur-Aube, Précy-sous-Thil, Recey-sur-Ource, Saint-Seine-l'Abbaye, Saulieu, Selongey, Semur-en-Auxois, Sombernon, Venarey-les-Laumes, Vitteaux. Pour une population totale estimée à un peu plus de 89 000 habitants.
  • Au premier tour Yolaine de Courson était arrivée en tête avec 25,88%; Charles Barrière (pour l'UDI-LR), second avec 17,8% juste devant Hubert Brigand (DVD) et ses 17,71%.