Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Périgord

Législatives en Dordogne : Michel Moyrand se passe du logo socialiste sur ses affiches de campagne

-
Par , France Bleu Périgord
Périgueux, France

Michel Moyrand est le seul candidat socialiste aux législatives en Dordogne qui n'a pas fait figurer son appartenance au parti sur ses affiches de campagne. Pour certains, cela devient difficile de s'y retrouver.

Le socialiste Michel Moyrand parie sur son implantation à Périgueux pour gagner aux législatives en Dordogne
Le socialiste Michel Moyrand parie sur son implantation à Périgueux pour gagner aux législatives en Dordogne © Radio France - Armêl Balogog

Une promeneuse parcourt des yeux le tract de Michel Moyrand, qu'on vient de lui donner, samedi 27 mai, sur le marché de Périgueux. "Je suis en train de chercher son bord. Ce n'est pas clair", explique-t-elle. En effet, le candidat dans la première circonscription de la Dordogne n'a pas mentionné son appartenance au Parti socialiste (PS) sur ces documents de campagne.

Pas de logo mais socialiste quand même

"Alors ça évidemment ça vous donne un argument de campagne", s'agace le candidat avant d'ajouter qu'"aux dernières municipales, je n'avais pas mis de rose socialiste alors je ne vois pas pourquoi j'en mettrais aux législatives".

Michel Moyrand se défend de ne pas assumer son appartenance au parti socialiste :

Je suis un homme de gauche, je suis socialiste pour les valeurs du socialisme, et je suis un homme ouvert. - Michel Moyrand

L'aspirant député dit d'ailleurs ne pas être inquiété par les faibles résultats du PS à l'élection présidentielle. "Si je pensais ça, je ne serais pas candidat. On a fait 6,5 %, donc j'espère qu'on va faire beaucoup plus. Il y a eu un vote utile, et le vote socialiste s'est divisé en deux."

Le tract à la main, une Périgourdine revendique d'ailleurs une nouvelle forme de vote utile aux législatives, en votant "pour [sa] crèmerie", le PS.

REPORTAGE - Michel Moyrand parie sur son implantation à Périgueux pour les législatives et non sur le logo du parti socialiste

Michel Moyrand compte sur son implantation à Périgueux

A côté des halles, sur le marché, l'ancien maire de Périgueux est souvent reconnu. Il fait la bise à un passant sur dix. "Je connais beaucoup de monde effectivement, il y a tellement longtemps que je suis là." Un avantage dans cette campagne, selon lui.

Les gens sont en demande de confiance, et pour faire confiance à quelqu'un, il faut bien le connaître. - Michel Moyrand

Mais beaucoup de promeneurs refusent de prendre son tract, comme celui de ses adversaires, aussi présents ce matin-là à Périgueux. Certains disent avoir hâte que les élections soient passées, pour récupérer leurs marchés, envahis par les politiciens.

Les candidats dans la première circonscription (Vallée de l'Isle) :

  • Corinne Roethlisberger et Xavier Blanchard (Lutte ouvrière)
  • Philippe Chassaing et Véronique Chabreyrou (La République en marche)
  • Gallo Thiam et Émilie Constantin-Philbert (La France qui Ose)
  • Marie-Catherine Halliday et Jean-Jacques Gratade (Front national)
  • Daniel Santalo et Fabrice Culine (Union populaire républicaine)
  • Michel Moyrand et Rozenn Rouiller (Parti socialiste)
  • Vianney Le Vacon et Bernadette Garrigue (Parti communiste)
  • Hélène Reys et Stéphane Renard (La France insoumise)
  • Laurent Mossion et Brigitte Cabirol (Les Républicains)
  • Yann Lavalou et Florence Valdés (Mouvement 100 %)

A LIRE AUSSI ► Découvrez les candidats dans votre circonscription

Choix de la station

À venir dansDanssecondess