Élections DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Gironde

Législatives en Gironde : tout ce qu'il faut savoir sur la 5ème circonscription (Médoc)

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde vendredi 19 mai 2017 à 17:19

La cinquième circonscription est celle du Médoc.
La cinquième circonscription est celle du Médoc. - © Radio France © Maxppp

La députée socialiste sortante Pascal Got va tenter de conserver son siège à l'Assemblée dans cette circonscription qui comprend 120.000 habitants et qui va de l'agglomération bordelaise jusqu'à la pointe du Médoc.

Cette circonscription avait l'habitude de passer à chaque élection de gauche à droite ou de droite à gauche. En 2007, Pascale Got l'a ramenée dans le giron du Parti Socialiste et elle a réussi la performance de conserver son siège en 2012. Elle repart pour un nouveau combat dans un contexte de montée dans le nord de la presqu'île de l'influence du Front National. Grégoire de Fournas, qui représente l'extrême-droite dans ce scrutin, a été élu en 2015 conseiller départemental du Nord-Médoc. Mais le poids démographique du sud pourrait s'avérer prépondérant dans cette élection. Il faudra également compter avec le candidat macroniste, Benoît Simian, le jeune maire de Ludon-Médoc. Il a quitté assez vite le PS pour rejoindre La République en marche. Les Républicains, présents au deuxième tour il y a cinq ans, sont associés à l'UDI et présentent Florence Legrand, magistrate et novice en politique. A la gauche de la gauche, Martine Calvo représente la France Insoumise et Stéphane Le Bot le Parti Communiste.

Le périmètre de la cinquième circonscription :

La circonscription du Médoc débute dans la métropole bordelaise avec les communes de Blanquefort et d'Eysines et remonte jusqu'à la pointe du Médoc avec les cantons de Castelnau-de-Médoc, Lesparre-Médoc, Pauillac, Saint-Laurent-Médoc et Saint-Vivien-de-Médoc.

Les candidats :

  • Julien Brard (UPR) : 25 ans, technicien d’études dans le bâtiment
  • Martine Calvo (La France insoumise) : Agée de 65 ans, ancienne du Parti Communiste, elle a logntemps été militante associative et syndicale à Eysines. Elle n'a jamais été élue.
  • Christophe Capelli (indépendant) : 48 ans, ancien sous-officier de la gendarmerie et manager des arbitres-assistants à la Fédération Française de Football.
  • Sonia Colemyn (Debout la France) : En novembre dernier, elle a claqué la porte du FN, en désaccord avec Grégoire de Fournas, son binôme au Conseil départemental. Elle a rejoint le parti de Nicolas Dupont-Aignan.
  • Rémy Coste (Lutte Ouvrière) : employé de La Poste.
  • Grégoire de Fournas (Front National) : Agé de 29 ans, il habite à Pauillac. Il est titulaire d'un BTS viticulture œnologie décroché à Blanquefort. Il est conseiller départemental du canton du Nord Médoc.
  • Pascale Got (Parti Socialiste) : Agée de 56 ans, journaliste de formation, puis collaboratrice de Pierre Brana à la mairie d'Eysines, elle a débuté comme chef de l'opposition municipale au Pian-Médoc à partir de 2001. Elle est députée du Médoc depuis dix ans.
  • Stéphane Le Bot (Parti Communiste) : Imprimeur, 43 ans, il est le secrétaire de la section communiste du Nord-Médoc. Il habite à Cussac où il est conseiller municipal.
  • Florence Legrand (Les Républicains/UDI) : Diplômée de Sciences-Po, magistrate à la Cour des comptes, elle a travaillé auprès de Jacques Chirac, Philippe Séguin et Alain Juppé. Sa famille est originaire de Grayan-et-l'Hôpital.
  • Thi Be Nguyen
  • Stéphane Saubusse (EELV) : Principal adjoint de collège, il est responsable régional d'Europe Ecologie-Les Verts. Il a été conseiller municipal du Pian-Médoc. Il est depuis deux ans conseiller départemental des Portes du Médoc, élu en binôme avec la socialiste Christine Bost.
  • Benoît Simian (La République en marche) : Il est entré en politique lors des manifestations contre le CPE. A 34 ans, il est depuis 2014 le maire de Ludon-Médoc, élu sous l'étiquette PS. Cadre dans les ressources humaines à la SNCF, il a été l'un des premiers socialistes en Gironde à rejoindre Emmanuel Macron et le mouvement En marche.
  • François-Régis Taveau (Souveraineté, identité et libertés) : Déjà candidat aux législatives 2007 et 2012 sous les couleurs du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers.

Les résultats du second tour en 2012 :

Les résultats du second tour. - Aucun(e)
Les résultats du second tour. - @ Ministère de l'Intérieur

Les résultats du premier tour en 2012 :

Les résultats du premier tour. - Aucun(e)
Les résultats du premier tour. - @ Ministère de l'Intérieur