Politique

Législatives en Indre-et-Loire : Marc Angenault Maire de Loches candidat jusqu'au bout !

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine mercredi 18 janvier 2017 à 17:35 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 18:05

Marc Angenault investi en juillet 2016 par son parti Les républicains sur la 3ième circonscription d'Indre-et-Loire
Marc Angenault investi en juillet 2016 par son parti Les républicains sur la 3ième circonscription d'Indre-et-Loire - Photo profil Facebook Marc Angenault

Auconie ou Angenault ? Des tractations sont en cours entre le parti Les Républicains et l'UDI pour désigner un certain nombre de candidats pour les prochaines élections législatives. La conseillère municipale de Tours et présidente de l'UDI 37 revendique cette circonscription.

Pendant et après la primaire de la Droite et du Centre, le maître-mot était unité et rassemblement. Déjà à Tours, dans la première circonscription*, le concept même de rassemblement au sein de la famille Les Républicains a volé en éclat après l'annonce de la candidature dissidente de l'adjointe au maire de Tours : Françoise Amiot qui conteste la désignation de l'autre adjointe de Serge Babary, Céline Balestéros.

Dans la troisième circonscription** d'Indre-et-Loire, c'est l'unité à droite qui pourrait être remise en question. Marc Angenault, le maire de Loches le dit haut et fort, il a été investi en juillet dernier, candidat pour les prochaines élections législatives par la commission nationale de son parti, Les Républicains.

Cette circonscription n'a pas été "réservée" même si elle peut faire partie des négociations entre Les Républicains et l'UDI. Sophie Auconie, conseillère municipale à Tours et présidente de l'UDI 37, a, elle, été investie par l'UDI sur cette circonscription et pourrait faire valoir cette négociation nationale entre Jean-Christophe Lagarde, le patron de l'UDI et François Fillon le candidat élu par la Droite pour la présidentielle de 2017, pour asseoir et "légitimer" sa candidature.

Un comité de soutien pour légitimer sa candidature

Une situation qui n'inquiète pas le Maire de Loches qui vient de lancer un comité de soutien à sa candidature. A droite comme à gauche, il y aura sans nul doute de nombreuses candidatures dans cette circonscription comme les autres.

Par ailleurs dit-il, quelle légitimité pour cette candidature de l'ex-députée européenne alors qu'elle est toujours conseillère municipale à Tours ? Il précise que François Fillon s'était engagé lorsqu'il a été élu lors de la primaire de la droite, à ne rien changer aux investitures pour les législatives.

Une chose est sûre, Marc Angenault ira au bout de sa candidature, "j'irais au bout de ma route" dit-il

*1re circonscription : Tours-Centre, Tours-Est, Tours-Ouest, Tours-Sud, Tours-Val-du-Cher.

**3e circonscription : Chambray-lès-Tours, Descartes, Le Grand-Pressigny, Ligueil, Loches, Montbazon, Montrésor, Preuilly-sur-Claise, Saint-Avertin, Saint-Pierre-des-Corps.