Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections législatives en Moselle avec France Bleu Lorraine Nord

Législatives à Forbach : le frontiste Florian Philippot encore peu visible sur le terrain

mardi 16 mai 2017 à 17:20 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Le vice-président du FN, candidat dans la circonscription de Forbach, n'est pas encore très visible sur le terrain en ce début de campagne des législatives. Ses adversaires politiques lui reprochent d'être resté un parachuté et d'avoir démissionné du conseil municipal de Forbach.

Florian Philippot en déplacement dans la Somme le 5 mai 2017
Florian Philippot en déplacement dans la Somme le 5 mai 2017 © Maxppp - Douchet

Forbach, France

Dans la circonscription de Forbach, les adversaires les plus sérieux de Florian Philippot sont déjà entrés en campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochain. Comme en 2012, comme aux municipales de 2014, le très médiatique vice-président du Front national est candidat dans ce territoire de Moselle-Est mais même s'il était ce dimanche 14 mai à la fête de la moto à Spicheren, certains lui reprochent d'être resté un parachuté et d'être assez invisible sur la circonscription. "Pour l'instant, il n'a pas encore commencé sa campagne, il est certainement dans les sphères parisiennes", déclare le candidat socialiste jean-Christophe Kinnel.

"Je l'ai vu trois fois dans l'année au Cora de Forbach mais c'est peu, il faut qu'il soit davantage sur le terrain" - un électeur

A Freyming-Merlebach, Betting ou encore Forbach, la réponse des habitants est souvent la même: "Non, je ne l'ai jamais vu", "Je l'ai vu à la télé mais pas ici", "Je l'ai vu 3 fois dans l'année au Cora de Forbach mais c'est peu, il faut qu'il soit davantage sur le terrain".

Le très médiatique vice-président du Front national a été parachuté il y a 5 ans dans ce bassin houiller marqué par la fermeture des mines et un fort taux de chômage. Il n'est pas élu député en 2012, ni maire en 2014 mais siège comme élu d'opposition à Forbach avant de démissionner en janvier 2016 après avoir raté 6 des 10 conseils municipaux. Pour Pierre Lang, candidat Les Républicains aux prochaines législatives, Florian Philippot n'est quasiment jamais là:"Si c'est pour avoir quelqu'un qui n'est pas présent ici, qui ne s'intéresse pas au bassin houiller. Quand on est élu au conseil municipal et qu'on ne siège pas, qu'on abandonne à la moindre occasion ce mandat, ça rime à quoi?"

Mais pour cet ancien mineur, même si Florian Philippot est peu présent localement, il reste son meilleur candidat:"Cela ne me dérange pas du tout, parce que finalement, quand j'observe les autres, ils n'ont rien fait de concret. Moi je suis pour le changement, pour Philippot, pour le Front national". Contacté sur ces législatives qui arrivent dans un mois, Florian Philippot n'a pas répondu à notre demande d'interview. De son côté, Jean-Jacques Aillagon, mosellan et ancien ministre de la culture, hésite à se lancer lui aussi dans la circonscription de Forbach.

Reportage Cécile Soulé France Bleu Lorraine dans la circonscription de Forbach