Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Breizh Izel

Législatives : Jean-Jacques Urvoas, député socialiste sortant est-il en danger ?

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel lundi 29 mai 2017 à 7:37

14 candidats se présentent dans la première circonscription du Finistère le 11 juin prochain
14 candidats se présentent dans la première circonscription du Finistère le 11 juin prochain © Maxppp - Maxppp

Le premier tour des élections législatives aura lieu le 11 juin prochain. Gros plan ce lundi sur la 1 ère circonscription du Finistère. Jean-Jacques Urvoas, député socialiste sortant se représente pour un 3ème mandat et face à lui 13 candidats.

Emmanuel Macron, François Fillon, Jean-Luc Mélanchon sont arrivés en tête du premier tour de la présidentielle dans la 1ère circonscription du Finistère. Benoît Hamon est arrivé en 5 ème position mais cela ne semble pas inquiéter le député socialiste sortant Jean-Jacques Urvoas. Il se présente pour un 3ème et "dernier mandat" affirme t-il. S'il est réélu il affirme qu'il ne sera pas dans l'opposition présidentielle sans pour autant faire faux bond à son parti, " Je suis loyal et fidèle ", répète t -il mais aussi Macron compatible.

Jean-Jacques Urvoas, député socialiste sortant est confiant

Jean-Jacques URVOAS et sa suppléante Marie-Pierre Jean-Jacques - Radio France
Jean-Jacques URVOAS et sa suppléante Marie-Pierre Jean-Jacques © Radio France - Anne Tréguer

Face au député sortant des anciens mais aussi beaucoup de novices

Les habitués des campagnes électorales espèrent incarner le renouveau demandé par les électeurs : Pour Yvonne Rainero du parti communiste ancrée elle aussi depuis longtemps dans le paysage politique locale , " le nouveau casting ne suffit pas , le renouvellement peut aussi se faire sur le fond ". Nouvelle tête ou non, Jean-Pierre Bigorgne d'Europe Ecologie Les Verts reconnait que l'accueil sur les marchés est bien calme mais l'entrée de Nicolas Hulot au gouvernement redonne espoir aux écologistes :

Pour Jean-Pierre Bigorgne, Nicolas Hulot a besoin de toutes les voix écologistes

Jean-Pierre Bigorgne et sa suppléante Astrid Gaugain - Aucun(e)
Jean-Pierre Bigorgne et sa suppléante Astrid Gaugain

Sur les 14 candidats, 7 sont des femmes et elles espèrent bien incarner le renouveau

Les électeurs ont manifesté leur volonté de renouveau : renouveau dans le discours , la façon de faire et dans le casting également. Changement de casting pour les Républicains et de l'UDI qui présentent Claire Lévy Gérard, première campagne pour l'adjointe au maire de Quimper et pour elle être une femme peut être un atout :

Claire Levry Gérard, candidate des Républicains et de l'UDI

Claire Levry Gérard - Radio France
Claire Levry Gérard © Radio France - Anne Tréguer

Etre une femme apporte un autre regard , une autre sensibilité, Annaig Le Meur, pour la République en Marche en est convaincue. Cette chef d'entreprise, kiné, mère de deux enfants et très investie dans le monde associatif "espère bien surfer sur la vague présidentielle qui a porté Emmanuel Macron à l'Elysée" :

Annaig Le Meur, candidate de la République En Marche veut incarner ce renouveau

Annaig Le Meur et son suppléant Alain DeCourchelle - Radio France
Annaig Le Meur et son suppléant Alain DeCourchelle © Radio France - Anne Tréguer

Le Front National a également choisi une femme pour le représenter Christel Hénaff.

Les jeunes candidats font campagne sur Internet faute de moyens suffisants

La jeune génération s'engage en politique mais pour faire campagne il faut des moyens financiers et faute d'en avoir, ils choisissent d'investir le web. C'est le cas de Jugdeep Harvinder, 26 ans étudiante en Histoire. La candidate de la France Insoumise est consciente qu'elle ne rivalisera pas avec les moyens des grands partis traditionnels et elle est convaincue que l'on peut faire atteindre les électeurs autrement.

Jugdeep Harvinder, candidate de la France Insoumise

Jugdeep Harvinder candidate de la France Insoumise avec son suppléant  Benjamin Toutant - Aucun(e)
Jugdeep Harvinder candidate de la France Insoumise avec son suppléant Benjamin Toutant

Uisant Crequer, 27 ans, candidat de la Nouvelle Donne fait aussi partie de cette "génération Internet". " On n'est pas un parti qui a des moyens. Moi personnellement, je ne vais pas pouvoir aller imprimer des affiches et les coller sur celles des autres , je n'en ai pas les moyens. Aujourd'hui il y a d'autres façons de diffuser ses idées. Il y a internet et les réseaux sociaux qui nous permettent de faire campagne gratuitement, il faut juste avoir du temps", explique t-il. Cette jeune génération remet en cause la pratique actuelle des politiques :

Uisant Crequer, candidat de la Nouvelle Donne

Usaint Crequer candidat de la Nouvelle Donne - Radio France
Usaint Crequer candidat de la Nouvelle Donne © Radio France

Christian Rose, candidat sans étiquette, lui non plus n'a pas les moyens des grandes formations politiques traditionnelles. Sans être un accro du web et des nouvelles technologies, il arpente tous les marchés de la circonscription pour dénoncer le système politique classique.

Christian ROSE, candidat sans étiquette

Christian Rose, candidat sans étiquette - Radio France
Christian Rose, candidat sans étiquette © Radio France - Anne Tréguer

Les autres candidats sur la 1ère circonscription du Finistère sont Marie François Mao pour l'Union Populaire Républicaine (parti de François Asselineau), Alain Rousseau de l'Union des Patriotes, Serge Hardy pour Lutte Ouvrière ou encore Jeanine Le Du pour Debout la France