Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Saint-Étienne Loire

Législatives : Jean-Luc Mélenchon appelle à voter pour Régis Juanico (PS) dans la 1re circonscription de la Loire

Par Mahauld Granier, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 13 juin 2017 à 11:12

Jean-Luc Mélenchon a officiellement apporté son soutien à Régis Juanico dans la 1ère circonscription de la Loire
Jean-Luc Mélenchon a officiellement apporté son soutien à Régis Juanico dans la 1ère circonscription de la Loire © Maxppp -

Le responsable de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a ouvertement appelé à voter en faveur de Régis Juanico (PS), dans la première circonscription de la Loire. Régis Juanico avait signé la motion de censure contre la loi Travail, ce qui lui vaut aujourd'hui le soutien de la France Insoumise.

Tous les soutiens sont bons à prendre pour Régis Juanico (PS). Dans la première circonscription de la Loire, le candidat socialiste s'est qualifié pour le second tour avec beaucoup de retard sur son adversaire La République En Marche, Magalie Viallon. Le soutien de la France Insoumise est le premier soutien officiel reçu par Régis Juanico dans cet entre-deux tours. Au premier tour, la candidate de la France Insoumise avait obtenu 10% des voix, soit 2857 votants.

C'est dans un communiqué officiel que Jean-Luc Mélenchon a annoncé son soutien au candidat socialiste. En revanche, pour les autres candidats socialistes qui n'ont pas voté contre cette motion, le responsable politique a été clair : "Quant aux autres, qu'ils méritent leurs voix, et qu'ils s'en débrouillent".

Des engagements en retour

Suite à cette annonce, le candidat socialiste de la Loire a pris plusieurs engagements. Parmi eux, il a affirmé - s'il était élu - qu'il ne voterait aucune réforme du Code du travail par ordonnance, il s'engage également à ne pas voter la ratification du TAFTA et du CETA. Régis Juanico a également rappelé son désaccord avec le projet autoroutier de l'A45.

Retard important dans la 1re

Au premier tour, Magalie Viallon a obtenu 34,8% des voix contre seulement 19,25% pour le candidat du Parti Socialiste. En 2007, il avait remonté un écart encore plus important entre le premier et le second tour. A l'époque, son duel l'opposait à Françoise Grossetête.