Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure)

Législatives : le Front national rate son pari en Seine-Maritime et dans l'Eure

Grosse déception pour le Front national : le parti de Marine Le Pen ne remporte aucun siège au cours des élections législatives en Seine-Maritime et dans l'Eure. La formation frontiste était pourtant présente dans huit circonscriptions au second tour.

Le Front national n'a remporté aucun siège en Seine-Maritime et dans l'Eure lors des élections législatives.
Le Front national n'a remporté aucun siège en Seine-Maritime et dans l'Eure lors des élections législatives. © Radio France - Bénédicte Courret

Seine-Maritime

C'est un échec cuisant pour le parti de Marine Le Pen : le Front national ne remporte aucun siège de député lors des élections législatives en Seine-Maritime et dans l'Eure. Fort de bons résultats au moment de l'élection présidentielle, le parti frontiste espérait pourtant pouvoir siéger à l'Assemblée. Les candidats Bleu Marine étaient même présents dans la totalité des circonscriptions de l'Eure au second tour.

On n'a pas réussi à transformer l'essai

Le représentant du Front national en Seine-Maritime, Guillaume Pennelle, le reconnaît : "On n'a pas réussi à transformer l'essai." Le patron des frontistes n'élude pas la question. "Nos candidats obtiennent un score proche des 40% mais il ne faut pas se le cacher : par rapport à ce qu'on espérait, c'est en-dessous." Car le Front national avait pourtant de belles opportunités dans certaines circonscriptions qui avaient beaucoup voté pour Marine Le Pen lors du second tour de l'élection présidentielle, comme dans le Pays de Bray ou dans la 5e circonscription de l'Eure (Gisors, Les Andelys). "L'abstention a aussi touché le monde rural", explique Guillaume Pennelle. Il estime qu'il y a eu "une démobilisation après l'élection présidentielle" parmi les facteurs explicatifs de ce résultat.

Guillaume Pennelle assura que "le Front national prendra ses responsabilités pour rediscuter de tout cela" à l'automne, lors du congrès du parti.

A lire aussi :

Choix de la station

France Bleu