Politique DOSSIER : Les élections législatives 2017 en Occitanie

Législatives : les résultats du 2nd tour à Toulouse et en Haute-Garonne

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse dimanche 18 juin 2017 à 22:41 Mis à jour le lundi 19 juin 2017 à 0:58

Comme dans la première circonscription de Haute-Garonne, six des dix duels opposaient La République En Marche à la France Insoumise.
Comme dans la première circonscription de Haute-Garonne, six des dix duels opposaient La République En Marche à la France Insoumise. © Radio France - Bénédicte Dupont

Au second tour des législatives, le suspens a été un peu plus important que prévu en Haute-Garonne. La République En Marche rafle finalement neuf des dix sièges. Seul le Comminges, le sud du département au pied des Pyrénées, envoie un socialiste à l'Assemblée Nationale.

Le suspens devait être limité en Haute-Garonne pour ce second tour des législatives. Ce fut plus serré que prévu même si le résultat est sans appel. L'abstention d'abord a été très forte : 54.59% des inscrits ne se sont pas déplacés, contre 45.4% au premier tour. Presque six toulousains sur dix n'ont pas voté. La Haute-Garonne compte désormais à l’Assemblée Nationale, six hommes pour quatre femmes, l’exact inverse de la précédente mandature. La majorité présidentielle prend ses quartiers dans un département autrefois bastion socialiste : neuf députés défendront les idées macronistes au Palais Bourbon. La gauche a presque tout perdu et sauve les meubles grâce à l'ancien suppléant de Carole Delga . La droite perd son seul siège. Et le Front National a été écrasé par ses adversaires dans les deux seules circonscriptions où il était qualifié.

1re - Toulouse centre – Blagnac : Pierre Cabaré, ric-rac

Il y avait un petit peu plus de quinze points d’écart au premier tour entre Pierre Cabaré (LREM) et l’avocate insoumise Claire Dujardin. Le prothésiste dentaire de 59 ans l’emporte cette fois à l’arrachée, à 650 voix près dans l’ancien fief de Catherine Lemorton (PS). Résultat final : 51% contre 49%. LREM l’avait désinvesti suite à une affaire d’inéligibilité passée qu’il avait omis de déclarer mais il était tout de même parti En Marche, avec des affiches où figure Emmanuel Macron.

► Qui est Pierre Cabaré, député de la 1ère circonscription de Haute-Garonne ?

2e - Toulouse, l'Union, Montastruc : Jean-Luc Lagleize pour le Modem

Le patron du Modem 31 n’avait pas grand-chose à craindre vue sa confortable avance du premier tour. Jean-Luc Lagleize devient le député d’une circonscription que le socialiste Gérard Bapt représentait dans l'hémicyle depuis près de 38 ans (avec une parenthèse RPR de quatre ans dans les années 1990). L’adjoint au maire de Toulouse en charge du développement urbanistique bat une jeune professeure de piano, Anne Stambach (France Insoumise) 55.5% contre 44,5%, près de 4.500 voix d'écart.

► Qui est Jean-Luc Lagleize, député de la 2ème circonscription de Haute-Garonne ?

3e - Côte Pavée, Balma, Verfeil : Corinne Vignon perd des voix mais dénude la droite

L’affaire fiscale apparue jeudi a visiblement fait, un peu, douter les électeurs. Corinne Vignon (LREM) est visée par une enquête préliminaire à propos d’un soupçon d’activité d’astrologue rémunérée mais non déclarée au Fisc. la maire élue en 2014 sans étiquette à Flourens, distance finalement de six points (53%) sa rivale, la députée sortante LR, Laurence Arribagé (47%). Mais elle est la seule candidate LREM à perdre des voix entre le premier et le second tour. Laurence Arribagé elle, au contraire, en a gagné. La droite n'a plus de député en Haute-Garonne, comme entre 2007 et 2012. À noter que les votes blancs ont ici dépassé les 5% des inscrits.

► Qui est Corinne Vignon, députée de la 3ème circonscription de Haute-Garonne ?

4e - le Mirail, Rive Gauche : le jeune Mickaël Nogal a tremblé face aux Insoumis

C’est la circonscription haut-garonnaise où il y avait le moins d’écart entre LREM et son adversaire, en l’occurrence ici la France Insoumise (15.1 points). Dans ce secteur uniquement toulousain, le député a désormais 26 ans. Mickaël Nogal est le référent En Marche Haute-Garonne, ancien du Mouvement des jeunes socialistes. La très forte abstention (58.9%) ne permet pas à Liem Hoang-Ngoc, économiste gersois proche de Jean-Luc Mélenchon de faire le plein mais la bataille fut serrée : 51.9% contre 48.1% en faveur de Mickaël Nogal.

Qui est Mickaël Nogal, député de la 4ème circonscription de Haute-Garonne ?

5e – Frontonnais : Jean-François Portarrieu, très tranquille face au FN

L’ancien directeur de cabinet de Pierre Cohen (ancien maire PS de Toulouse) et actuel directeur de cabinet à l’agglomération de Narbonne devance sans conteste (67.6%) le jeune chef de file départemental du Front National, Julien Léonardelli (32.4%), 26.000 voix contre 12.500. Jean-François Portarrieu succède… à sa tante, Françoise Imbert, élue socialiste qui avait réussi l’exploit de prendre cette circonscription à la droite en 1997. Françoise Imbert avait choisi au printemps de ne pas se représenter. L'abstention approche les 56% ce dimanche dans le nord toulousain.

► Qui est Jean-François Portarrieu, député de la 5ème circonscription de Haute-Garonne ?

6e - Ouest Toulousain : Monique Iborra rempile

C’était presque gagné d’avance. Monique Iborra est la seule députée haut-garonnaise à conserver son mandat. À 72 ans, elle s’impose sans mal (55.9% contre %) face au conseiller d’opposition columérin Patrick Jimena, ex-EELV passé chez les mélenchonistes (44.1%). Monique Iborra, ancienne socialiste exclue du PS pour avoir soutenu Philippe Saurel face à Carole Delga lors des régionales en 2015, a très tôt rejoint les rangs d’En Marche. Elle avait annoncé fin janvier son soutien à une candidature de l’ancien ministre de l’Economie.

► Qui est Monique Iborra, députée de la 6ème circonscription de Haute-Garonne ?

7e - Volvestre : Elisabeth Toutut-Picard sans pitié face au Front National

Dans le Volvestre où l’abstention s’établit ce dimanche à 55.4%, la seconde circonscription où le Front National avait qualifié un candidat pour le second tour, seule une femme pouvait succéder au socialiste Patrick Lemasle, député PS en place depuis vingt ans. Dans le duel qui oppose Elisabeth Toutut-Picard à Marie Dombes, l’adjointe macroniste de Jean-Luc Moudenc a plus de deux fois plus de voix que de la conseillère régionale FN, 67.8% contre 33.1%. Elle s'offre la plus large victoire sur le département, juste devant celle de Jean-François Portarrieu dans la 5ème.

► Qui est Elisabeth Toutut-Picard, députée de la 7ème circonscription de Haute-Garonne ?

8e - Comminges : Joël Aviragnet, de 91 voix, le dernier des socialistes

Le dauphin de Carole Delga crée la surprise et sauve l’honneur du Parti Socialiste en Haute-Garonne. Joël Aviragnet s’impose d'extrême justesse, de seulement 91 voix face à l’ancien rugbyman Michel Montsarrat, candidat LREM : 50.13% contre 49.87%. Le PS31 conserve un seul de ses huit sièges au Palais Bourbon.

► Qui est Joël Aviragnet, député de la 8ème circonscription de Haute-Garonne ?

9e – Ramonville, Portet : Sandrine Mörch bat le directeur de campagne de Mélenchon

La France Insoumise est représentée par un des bras droits de Jean-Luc Mélenchon, le Toulousain Manuel Bompard. Mais le directeur de campagne du candidat à la présidentielle n’a pas pleinement joui de la notoriété de son patron. En tous cas, elle n’a pas suffi. Sandrine Mörch, candidate En Marche et ancienne journaliste à France 3, l’emporte de 1.500 voix sur 31.500 exprimés, 52.3% contre 47.7%.

► Qui est Sandrine Mörch, députée de la 9ème circonscription de Haute-Garonne ?

10e - Lauragais : Sébastien Nadot écrase la France Insoumise

Il y avait du beau monde au premier tour dans le Lauragais : Kader Arif le député PS sortant littéralement étrillé, Arnaud Lafon le maire (LR) de Castanet arrivé troisième, ou encore Dominique Faure, la maire (UDI) de Saint-Orens qui a tout juste pu rembourser ses frais de campagne. Mais la place s’est jouée entre deux quasi-néophytes en politique, inconnus ou presque en Haute-Garonne. Le professeur de sport Sébastien Nadot bénéficiait de la plus grosse avance au premier tour d’un candidat En Marche sur son adversaire. Il bat aisément Monique Fabre, conseillère municipale d'Escalquens 60.5% à 39.5%. L’abstention y est moins forte qu’ailleurs (47.8%).

► Qui est Sébastien Nadot, député de la 10ème circonscription de Haute-Garonne ?

.

.