Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Législatives : Marine le Pen appelle ses électeurs à voter massivement dimanche prochain, après un premier tour décevant

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu
Hénin-Beaumont, France

Marine Le Pen a appelé dimanche soir ses électeurs à voter massivement pour les candidats du Front National au second tour des élections législatives. La présidente du FN a aussi annoncé qu'elle arrivait en tête dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

Marine Le Pen appelle ses électeurs à voter massivement dimanche prochain
Marine Le Pen appelle ses électeurs à voter massivement dimanche prochain © Maxppp - Jean Pierre Brunet

Après avoir déploré une « abstention catastrophique » au premier tour des législatives, Marine Le Pen a appelé dimanche soir ses électeurs à "massivement se rendre aux urnes dimanche" dans les circonscriptions où le Front national est présent pour le second tour.

« Une forte mobilisation doit pouvoir nous apporter la victoire dans plusieurs circonscriptions. Et ces victoires sont essentielles. Il faut à l'Assemblée de véritables députés d'opposition à la politique catastrophique que nous prépare Emmanuel Macron », a déclaré Marine Le Pen.

La présidente du Front national a par ailleurs annoncé qu'elle arrivait "largement en tête" dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais avec "près de 45% des voix, dont 56% sur la ville d'Hénin-Beaumont". Elle affrontera au second tour Anne Roquet, la candidate de la République en marche, qui est crédité de moins de 20% des voix.

Marine Le Pen appelle ses électeurs à voter massivement dimanche prochain

Le FN ne semble pas transformer l'essai de la Présidentielle

Sur le plan national, le score du Front national est "décevant", de l'aveu même de Florian Philippot. Le parti d'extrême droite recule traditionnellement entre le premier tour de l'élection présidentielle et celui des législatives. Mais cette année, ce recul est plus important que jamais : le FN devrait passer de 21,3% à environ 13,5%, selon les estimations des instituts de sondage. Cela donne une déperdition de quatre millions de voix, passant de 7,7 à environ 3,2. Or le FN avait entretenu l'espoir de récupérer une large part des 10,64 millions d'électeurs qui s'étaient portés sur Marine Le Pen au second tour, lors de ces législatives.

Obtenir un groupe parlementaire, ce qui a longtemps constitué un objectif minimum pour les frontistes, paraît difficilement à portée désormais, d'autant que la forte abstention devrait réduire à la portion congrue le nombre de triangulaires, qui avaient permis au FN de remporter ses deux circonscriptions en 2012 (Marion Maréchal-Le Pen dans le Vaucluse, Gilbert Collard dans le Gard).

Dernier symbole : plusieurs figures frontistes ont été éliminées dès ce premier tour, tel Nicolas Bay, patron de la campagne FN pour les législatives, en Seine-Maritime ; Jean-Lin Lacapelle, secrétaire général adjoint du parti, dans une circonscription pourtant très favorable des Bouches-du-Rhône ; le comédien Franck De Lapersonne dans la Somme.

A LIRE AUSSI :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess