Élections DOSSIER : Les élections législatives 2017 en PACA

Législatives à Marseille, la parité mise à mal

Par Violette Artaud, France Bleu Provence lundi 5 juin 2017 à 19:21

Sur la liste du PS à Marseille seulement 2 femmes pour 5 hommes!
Sur la liste du PS à Marseille seulement 2 femmes pour 5 hommes! © Maxppp - Sebastien JARRY

La loi impose aux partis de proposer autant de candidats que de candidates pour les élections législatives au niveau national, mais pas localement. Ainsi à Marseille, les listes de certains partis sont très loin de la parité. Et sans grande surprise, c'est en défaveur des femmes.

Elles approchent à grand pas! Le premier tour des élections législatives c'est ce week-end. Dimanche, les électeurs peuvent choisir un député qui ira ensuite voter des lois à l'Assemblée. Un député ou une députée. Surtout que depuis 2014, les partis payent très cher s'ils ne respectent pas l'égalité hommes femmes.

Depuis 2012 l'UMP (devenu le parti Les Républicains) a par exemple perdu quelques 14 millions d'euros. Au total, les partis représentés au parlement ont perdu plus de 22 millions euros depuis 2012 pour ne pas s'être conformés à la loi. Mais cette loi ne prévaut qu'au niveau national.

Cinq hommes pour deux femmes

A Marseille, il y a sept circonscriptions. Chaque parti propose donc sept candidats, soit un par circonscription. Et certains sont bien loin de la parité, comme le PS et la France Insoumise. Ils proposent chacun cinq hommes pour seulement deux femmes!

Même au Parti communiste, censé soutenir la France Insoumise, on trouve "ce chiffre insuffisant". Au PS, on a une excuse, "à la base il y avait deux femmes supplémentaires, Marie-Arlette Carlotti et Gaelle Lenfant. Mais elles se sont désistées, _et nos partenaires (_à savoir les Verts et le Parti Radical de Gauche) les ont remplacées par deux hommes" explique-t-on au sein du parti.

Elles se sont désistées"

Le parti de La République En Marche, lui, est bien meilleur à ce jeu. A Marseille, il présente une liste où il y a plus de femmes que d'hommes (5/7). Comme au niveau des Bouches-du-Rhône, où plus de 68 % des candidats de la République En Marche sont des candidates.

A l'inverse, le plus mauvais élève dans les Bouches-du-Rhône est l'alliance Les Républicains- UDI avec seulement 30% de femmes candidates aux législatives.