Politique

Législatives en Sarthe : deux députés PS, deux députés En Marche et un député Les Républicains

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine dimanche 18 juin 2017 à 18:11

A peine plus d'un tiers des électeurs sarthois s'étaient déplacés à 17H pour le second tour des législatives
A peine plus d'un tiers des électeurs sarthois s'étaient déplacés à 17H pour le second tour des législatives © Maxppp -

En Sarthe, deux sortants socialistes sauvent leur tête : Marietta Karamanli et Stéphane Le Foll. La République en Marche obtient deux députés, Pascale Fontenel-Personne et Damien Pichereau. Jean-Carles Grelier (Les Républicains) l'emporte dans la 5e circonscription.

La participation au second tour est encore plus faible qu’au premier. Seuls 41.89% des électeurs se sont déplacés, selon les chiffres publiés par la préfecture de la Sarthe.

Première circonscription (Le Mans-Sillé)

Le second tour opposait Damien Pichereau (LREM) à Christelle Morançais (LR). Le résultat est extrêmement serré, puisque Damien Pichereau est élu avec 50,1% des suffrages, soit 56 voix d'avance sur la conseillère régionale LR.

Deuxième circonscription (Le Mans-Bouloire)

Marietta Karamanli, députée sortante (PS), comptait moins de 700 voix de retard sur Aurélie Perot (LREM). Elle est très largement réélue, avec 61,88% des suffrages (définitif), soit près de 7000 voix d'avance sur la candidate du mouvement d'Emmanuel Macron.

Troisième circonscription (La Flèche-Monval sur Loir)

La candidate LREM Pascale Fontenel-Personne était face à Béatrice Pavy-Morançais (LR). Sortie largement en tête au premier tour, elle est élue avec 53,69% des suffrages (définitif).

Quatrième circonscription (Le Mans-Allonnes-Sablé)

Le député sortant Stéphane Le Foll (PS) est réélu avec 54,91% des voix (définitif). Il affrontait le maire LR d’Etival, Emmanuel Franco. C’est la seule circonscription sarthoise sur laquelle La République en Marche n’avait pas de candidat au premier tour.

Cinquième circonscription (Le Mans-Mamers-La Ferté)

Dans la seule circonscription qui soit restée à droite en 2012, le second tour oppose Willy Colin (LREM) à Jean-Carles Grelier, maire de La Ferté-Bernard (LR). C'est Jean-Carles Grelier qui est élu, avec 52,73% des voix (définitif).