Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure)

Législatives : trois communistes sont élus députés en Seine-Maritime

Le second tour des élections législatives a notamment été marqué en Seine-Maritime par l'élection de trois communistes : Sébastien Jumel à Dieppe, Jean-Paul Lecoq au Havre et Hubert Wulfrance à Sotteville-lès-Rouen.

Sébastien Jumel, Hubert Wulfranc et Jean-Paul Lecoq (de gauche à droite) ont tous les trois remportés un siège de député à l'Assemblée nationale.
Sébastien Jumel, Hubert Wulfranc et Jean-Paul Lecoq (de gauche à droite) ont tous les trois remportés un siège de député à l'Assemblée nationale.

Seine-Maritime

C'est un des faits marquants du second tour des élections législatives en Seine-Maritime : les communistes ont remporté trois sièges à l'Assemblée nationale et s'imposent comme la seconde force politique du département avec 16.20% des suffrages exprimés. Ils sont largement distancés par La République En Marche (43.87%) mais concrétisent plus d'occasions que le Front national, qui était pourtant présent dans huit circonscriptions au second tour.

Les trois communistes élus à l'Assemblée nationale sont des grandes figures politiques locales : Sébastien Jumel, le maire de Dieppe, Hubert Wulfranc, le maire de Saint-Etienne-du-Rouvray, et Jean-Paul Lecoq, le maire de Gonfreville-l'Orcher.

Nous sommes une opposition crédible

Ces trois victoires représentent une belle surprise pour les membres du Parti communiste français puisque Sébastien Jumel et Hubert Wulfranc étaient tous les deux en ballottage défavorable. "C'est une fierté de voir que la force que nous représentons [...] est une force qui compte plus que jamais en Normandie", a réagi Sébastien Jumel sur France Bleu Normandie. Le maire de Dieppe estime que le succès de son parti face à La République En Marche est une preuve de la cohérence de ses propos : "Nous sommes une opposition crédible, une opposition qui rassemble." Selon le maire de Saint-Etienne-du-Rouvray, Hubert Wulfranc, l'élection de trois députés communistes en Seine-Maritime permet d'avoir "une assise très forte pour pouvoir relayer les préoccupations de la population et les luttes des salariés." C'est aussi tout l'intérêt de la fonction selon Sébastien Jumel, qui estime que "la voix des pêcheurs, des territoires humiliés et oubliés de la République, des ouvriers de la vallée de la Bresle, des salariés de Dieppe et des agents hospitaliers entre à l'Assemblée nationale."

Les communistes remportent trois circonscriptions de Seine-Maritime et s'imposent ainsi comme la deuxième force du département. - Radio France
Les communistes remportent trois circonscriptions de Seine-Maritime et s'imposent ainsi comme la deuxième force du département. © Radio France - Bénédicte Courret

Les députés communistes comptent se mettre rapidement au travail : "C'est maintenant que ça commence", expose Hubert Wulfranc. "Nous sommes devant un travail ardu." Avec pour objectif d'être un député constructif selon Sébastien Jumel : "Je serai un opposant déterminé mais surtout une force de proposition", explique-t-il. Les députés communistes qui comptent se concentrer sur plusieurs enjeux de fond : la réforme du code du travail, la hausse de la CSG pour les retraités, et la fiscalité notamment.

A lire aussi :

Choix de la station

France Bleu