Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les 27 pays de l'Union européenne trouvent un accord sur un plan de relance historique après la crise

-
Par , France Bleu

A l'aube du cinquième jour de négociations, les 27 pays de l'Union européenne ont réussi à se mettre d'accord sur un plan de relance de 750 milliards d'euros pour sauver les économies des pays les plus touchés par la pandémie de covid-19.

Emmanuel Macron et Angela Merkel au sommet européen de Bruxelles
Emmanuel Macron et Angela Merkel au sommet européen de Bruxelles © AFP - John Thys

Toute la nuit, les 27 ont disséqué le compromis mis sur la table par Charles Michel, le président du Conseil et ils ont enfin trouvé un accord tôt ce mardi matin, après 4 jours de négociations parfois houleuses, et de nouvelles concessions aux pays dits "frugaux". Les dirigeants de l'Union européenne sont parvenus à un compromis pour mettre en place un fonds de relance post-coronavirus.

Un emprunt commun

Le plan prévoit 750 milliards d'euros, financé pour la première fois par un emprunt commun, ainsi qu'un budget pour la période 2021-2027 de 1.074 milliards d'euros. Ce plan exceptionnel sera réparti en subventions et prêts. Il se décompose en 390 milliards de subventions, qui seront allouées aux États les plus frappés par la pandémie. Ce sera la dette commune à rembourser par les 27.  

Cette émission de dette commune, une première, repose sur une proposition franco-allemande, qui suscitait une farouche opposition de la part des pays dits "frugaux" (Pays-Bas, Autriche, Danemark, Suède) rejoints par la Finlande. Ils ont obtenu une réduction de la part de ces dons dans le fonds de relance. Elle était de 500 milliards au début des négociations. Outre ces subventions, 360 milliards d'euros seront disponibles pour des prêts, remboursables par le pays demandeur.

Les 27 accordent d'autres concessions aux États frugaux. L'Autriche et les Pays-Bas pourront réduire leur participation au budget européen. Les rabais accordés à ces pays, qui jugent leurs contributions nettes au budget de l'UE disproportionnées, sont nettement augmentés :  22% de plus pour les Pays-Bas et 138% pour l'Autriche.

Satisfaction générale

"Jour historique pour l'Europe", s'est exclamé le président français Emmanuel Macron sur Twitter, quelques secondes après l'annonce de cet accord.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le chef de l'État s'est ensuite exprimé aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel. "C'est un changement historique de notre Europe et de notre zone euro", a estimé le président de la République. "Une étape majeure a été franchie, ajoute-t-il. En deux mois, nous avons réussi à bâtir un consensus pour que ce plan de relance inédit devienne une décision et donc une réalité".  Angela Merkel s'est dite "très soulagée" qu'après des négociations difficiles, l'Europe ait montré qu'elle "peut encore agir ensemble".  Il s'agit d'_"un signal important qui va au-delà de l'Europe", "_une réponse à la plus grande crise de l'UE depuis sa création", a-t-elle affirmé.

Le plan de relance européen
Le plan de relance européen © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess