Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les automobilistes en provenance du Luxembourg contrôlés ce samedi avant leur entrée en France

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

La police aux frontières a contrôlé ce samedi les automobilistes en provenance du Luxembourg depuis l'A31, près de Thionville. L'entrée en France n'est autorisée que sur présentation d'un test PCR négatif au Covid de moins de 72 heures, sauf pour les frontaliers.

La police aux frontières a contrôlé les tests PCR des véhicules en provenance du Luxembourg
La police aux frontières a contrôlé les tests PCR des véhicules en provenance du Luxembourg © Radio France - Natacha Kadur

La police aux frontières a mené une opération de contrôle auprès d'automobilistes qui circulaient sur l'A31 ce samedi en provenance du Luxembourg. La France interdit l'accès à son territoire sans présentation d'un test PCR négatif au Covid de moins de 72 heures, depuis le 31 janvier, sauf pour les frontaliers.

On ne traverse plus l'Europe 

Les voitures immatriculées à l'étranger étaient donc les premières à être contrôlées ce samedi : "Tout à l'heure, on avait un véhicule avec une plaque allemande et heureusement que nous les avons contrôlés : il s'agissait de trois bulgares, aucun n'avait le test PCR. Il y a beaucoup d'étrangers qui s'en affranchissent", explique Pierre Bordereau, directeur zonal de la police aux frontières de la zone Est.

C'est aussi le cas pour un couple d'Allemands qui déclare ignorer cette obligation : "En Allemagne, on utilise seulement les tests rapides, pas les PCR", explique l'automobiliste. Ils seront verbalisés.

Les automobilistes doivent présenter un papier justifiant de leur domicile
Les automobilistes doivent présenter un papier justifiant de leur domicile © Radio France - Natacha Kadur

Les personnes résidant en zone transfrontalière ne sont pas inquiétés, mais les fonctionnaires de police en appellent aussi à la responsabilité de chacun : "Il y a aussi la bonne foi des gens. S'ils nous disent qu'ils habitent Hagondange, on n'a pas forcément les moyens de vérifier sur place. On fait la part des choses, on ne verbalise pas à tout va. Mais quand on voit des gens qui traversent toute l'Europe, en plein Covid, à un moment donné, si on est pas au courant, c'est qu'on vient peut-être d'une autre planète !", s’exclame Alexandre, fonctionnaire de police. 

Si on a le test, on n'est pas ennuyés, on peut circuler correctement - Alexandre, fonctionnaire de police

Le dispositif a crée d'importants ralentissements dans l'après-midi
Le dispositif a crée d'importants ralentissements dans l'après-midi © Radio France - Natacha Kadur

Appel à la responsabilité 

Fini le temps de la pédagogie, rappelle Laurent Touvet, Préfet de la Moselle : "C'est la verbalisation, parce que les informations sont quand même connues depuis une semaine. On essaie de limiter le brassage de la population, c'est un motif de santé publique qui est destiné à protéger tout le monde."

C'est la verbalisation - Laurent Touvet, préfet de Moselle 

Face à un taux d'incidence qui reste très élevé dans le département, de l'ordre de 275 cas pour 100.000 habitants, la préfecture a décidé ce vendredi de rendre le port du masque obligatoire sur l'ensemble du département, et veut inviter les mosellans à se faire dépister avant les vacances scolaires : "Il faut poursuivre cet effort, sinon, nous risquons de connaitre encore plus de malades, et de deuils. Cette deuxième vague est peut être moins aiguë que la première mais elle est plus longue, et elle devient tout aussi meurtrière que la première", rappelle Laurent Touvet. 

Au total, sur les 300 personnes contrôlées, 13 ont été verbalisées.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess