Infos

Les chiffres de l'absentéisme au Conseil général des Pyrénées-Orientales

Par Isabelle Lassalle et Simon Colboc, France Bleu Roussillon lundi 9 mars 2015 à 12:55 Mis à jour le mardi 10 mars 2015 à 11:50

Conseil général : certains élus présents à peine une session sur deux
Conseil général : certains élus présents à peine une session sur deux © MaxPPP

La campagne des élections départementales de 2015 est lancée et les candidats présentent leurs programmes et leurs bilans. Retour sur les absences des élus lors des 28 sessions du Conseil général ces trois dernières années, entre 2012 et 2014.

L'actuel Conseil général des Pyrénées-Orientales compte 30 conseillers généraux et une présidente, issus des 31 cantons. Bilan sur la présence et surtout les absences des élus lors des 28 sessions du Conseil général entre 2012 et 2014.

Certains élus absents à plus d'une session sur trois

Jean-Claude Torrens arrive en tête des élus les plus absents lors de ces trois dernières années, avec 11 sessions manquées au Conseil général sur 28, soit plus d'une sur trois . Jean-Vila, deuxième vice-président, et Bernard Remedi, maire de Prats-de-Mollo, le talonnent, avec dix absences.

Jamais absents : la présidente et trois conseillers

Ils sont quatre à n'avoir jamais été absents. La présidente Hermeline Malherbe, Robert Garrabé (canton de Céret), Pierre Estève (canton Saint-Paul-de-Fenouillet) et Martine Rolland (canton d’Argelès) ont assisté à toutes les sessions du Conseil général ces trois dernières années.

Les absences des élus lors des sessions entre 2012 et 2014

Départementales : les chiffres de l'absentéisme au conseil général des Pyrénées-Orientales - Radio France
Départementales : les chiffres de l'absentéisme au conseil général des Pyrénées-Orientales © Radio France
Fin 2013, l'absentéisme des élus posait des problèmes au Conseil régional. Le Languedoc-Roussillon, sous l'impulsion de Christian Bourquin, adoptait un dispositif pour réduire les indemnités des élus en cas d'absence aux réunions de l'assemblée plénière et de la commission permanente.

À lire aussi : > Les cantons et les candidats dans les Pyrénées-Orientales (carte)

Partager sur :