Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Marseille : les colistiers de Martine Vassal dénoncent un "acte ignoble" contre leur candidate

-
Par , France Bleu Provence

Les colistiers de Martine Vassal se sont réunis ce jeudi 27 janvier pour dénoncer un "acte ignoble" dans le cadre de la campagne : un tract déposé dans des boîtes aux lettres rappelant les démêlés judiciaires du fils de la candidate.

Les candidats LR réunis pour dénoncer un tract "ignoble".
Les candidats LR réunis pour dénoncer un tract "ignoble". © Radio France - Alexia Cappuccio

"Un cap a été franchi", explose Yves Moraine. Dans la permanence LR de la rue Paradis, les colistiers de Martine Vassal se sont réunis pour dénoncer la distribution d'un tract exposant les déboires judiciaires passés du fils de la candidate. "Il est dégradant pour la vie française et pour la vie politique de renvoyer une candidate sur son rôle de mère", ajoute Valérie Boyer. 

Les candidats LR appellent donc au calme pour la fin de la campagne. "Les insultes, les tags, les affiches souillées, on peut l'encaisser, on attaque la candidate. Mais s'en prendre aux enfants, c'est ignoble. La politique, ce n'est pas la guerre ; j'appelle donc solennellement les autres candidats à utiliser ces quinze derniers jours de campagne pour débattre du fond, des idées, des projets", lance Yves Moraine. 

Martine Vassal devrait déposer une plainte contre X vendredi 28 janvier, pour un motif qui reste à définir : probablement diffamation et atteinte à la vie privée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu