Politique

Les communes votent leur budget 2014, parfois dans la douleur

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mardi 29 avril 2014 à 10:46

François Durovray conseiller régional UMP de l'Essonne

Demain, mercredi, c’est la date limite pour voter le budget. Pour les villes qui ont basculé ce vote n’est pas toujours facile. Certains nouveaux maires se plaignent de trouver des trous dans la caisse et se disent obligé de voter une augmentation des impôts.

C’est le cas à Montgeron (Essonne). Lundi soir, la nouvelle municipalité UMP a voté une hausse des impôts de +12% . Cela représente 90 euros de plus par an et par habitant. Pour le nouveau maire UMP, François Durovray, cet effort est nécessaire.

S montgeron

Il affirme qu’il a découvert un déficit de 3,2 millions d’euros. Il promet de ne financer que ce qui sera indispensable. Il estime ne pas être responsable de la situation dont il a hérité. Alors, oui, il avait bien promis que la mise en œuvre de son projet n’entrainerait aucune hausse d’impôt mais, précise-t-il, ça ne vaut pas pour l’année 2014.

Pour l’ancienne majorité socialiste la situation ne correspond pas du tout à l’état des finances de la collectivité qui a été, selon elle, bien gérée. Et pour prouver ses dires, elle s’appuie sur le rapport 2013 de la Cour des comptes. Pour le camp socialiste, tout cela n’est qu’une manœuvre pour pouvoir justifier une augmentation des impôts.

 

E montgeron