Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Élections européennes : les communistes gardois entrent en campagne

mardi 12 février 2019 à 15:27 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Les élections européennes, c'est dans moins de 100 jours, le 26 mai 2019. Pour les communistes gardois, la campagne a déjà commencé autour de Denis Lanoy. Le secrétaire de la section PCF de Nîmes fait en effet partie de la liste conduite par Ian Brossat.

Denis Lanoy, candidat gardois du PCF à l'election européenne et Vincent Bouget, secrétaire départemental
Denis Lanoy, candidat gardois du PCF à l'election européenne et Vincent Bouget, secrétaire départemental © Radio France - Sylvie Duchesne

Gard, France

"L'humain d'abord !" C'est le slogan de la liste du PCF pour les élections européennes qui auront lieu le 26 mai. Une liste constituée à plus de 50 % par des salariés et des ouvriers. "Une liste à l'image de la population française", affirme Vincent Bouget, le secrétaire départemental du PCF dans le Gard. Derrière la tête de liste Ian Brossat, professeur de français et maire adjoint de Paris chargé du logement, on trouve en effet Marie-Hélène Boulard, ouvrière textile et figure du documentaire Merci Patron, Arthur Hay, à l'initiative du premier syndicat de France des coursiers à vélo, Elina Dumont, SDF pendant 15 ans et le Gardois Denis Lanoy, metteur en scène de théâtre et secrétaire de la section PCF de Nîmes. C'est la première fois qu'il se présente à une élection. 

"Pour l'Europe des gens, contre l'Europe de la finance"

Ce qu'il souhaite : "Être d'abord à l'écoute de la population pour faire remonter des propositions nouvelles". Mais pas à l'image de ce qui se passe actuellement avec le Grand débat.

"Pour l'instant ce que j'ai vu, c'est pas les gens parler. Ce que j'ai vu, c'est quelqu'un en chemise blanche qui parle sept heures d'affilée. Chercher à convaincre, ça veut dire qu'on arrive avec des arguments tout faits, tout prêts. Non, il faut écouter."

Denis Lanoy, à la 43e place sur la liste du PCF pour les élections européennes

Faire de la pédagogie

Denis Lanoy compte donc occuper le terrain pendant cette campagne et faire de la pédagogie pour expliquer à quoi peut servir l'Europe. "L'Europe n'est pas notre ennemie. On peut grâce à elle obtenir des garanties de mieux vivre. " Et de citer par exemple l'accueil des réfugiés, les droits des femmes ou encore la culture. 

"Une Europe constructive"

L'objectif des communistes : obtenir au moins 5% des voix pour pouvoir avoir des élus au Parlement européen. "Si on a des élus communistes, il y aura la première femme ouvrière à y rentrer", explique Denis Lanoy.