Infos

Les Côtes d'Armor basculent à droite après le second tour des départementales

Par Mélodie Pépin, Brigitte Hug et Quentin Chillou, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel lundi 30 mars 2015 à 2:20

Les départementales 2015 (illustration)
Les départementales 2015 (illustration) © Radio France

C'est le seul département breton à changer de couleur. Ancien bastion des socialistes, les Cotes-d'Armor virent du rose au bleu, après le second tour des départementales ce dimanche 29 mars. Il fait partie des 25 départements français à basculer à droite.

"Manifestelent, c'est une très large victoire, c'est celle qu'on espérait dimanche dernier" . Alain Cadec, chef de file UMP du département savoure la victoire de la droite après ce second tour serré. La droite a remporté 17 cantons sur 27 , et parfois de très peu. Alain Cadec, député européen, a remporté le canton de Plérin avec 50 voix d'écart, et bat le maire socialiste de la 3e ville du département. 

 

 

Dans de nombreux cantons, la droite l'a emporté de quelques voix seulement. Comme à Trégueux, Lanvallay, ou Paimpol. Au final, les binômes divers droite et Union de la droite totalisent 42.6 % des voix contre 39.7% pour ceux du PS et de l'union de la gauche. 

La participation a atteint 56.03% , légèrement plus faible qu'au premier tour (56.25%).

"C'est une vraie déception" - Claudy Lebreton

Le président socialiste sortant du conseil général, Claudy Lebreton, quitte son poste avec beaucoup de regrets , lui qui ne se représentait pas. "C'est une vraie amertume, une vraie déception" , a-t-il réagi. "M'en aller sur cette défaite, c'est humainement difficile".

Aujourd'hui, la Bretagne est donc coupée en deux avec deux départementes à droite (Côtes-d'Armor et Morbihan) et deux départements restés à gauche (Finistère et Ille-et-Vilaine). 

Les résultats dans les Côtes d'Armor canton par canton :

 

 

La droite se renforce aussi dans le Morbihan. Elle détient désormais 34 sièges sur 42. François Goulard devrait de nouveau être élu à la présidence, après avoir été confortablement réélu dans son canton de Vannes avec 63.42% des voix. La gauche recule d'ailleurs dans le pays de Vannes, mais également en pays de Lorient où elle perd les cantons de Lanester, Hennebont et Ploemeur.

Cela dit, tout n'est pas noir pour la gauche en Bretagne puisqu'elle conserve l'Ille-et-Vilaine avec une majorité large, 32 sièges sur 54. Jean-Luc Chenut, le maire socialiste du Rheu sera candidat à la présidence du conseil départemental jeudi prochain. Il devrait prendre sans difficulté la succession de Jean-Louis Tourenne. Une "fiérté", mais aussi une "grosse responsabilité " pour l'élu rheusois.

Dep 35 Chenut

Partager sur :