Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales 2021 : une élection peu lisible explique sur France bleu Limousin le politologue Pascal Plas

-
Par , France Bleu Limousin

Quels enjeux pour les départementales en Haute-Vienne et en Corrèze ? le premier tour de ces élections ce sera le 20 juin mais y a t-il encore un intérêt pour ce scrutin . Le politologue Pascal Plas reconnait que c'est difficile de susciter l’intérêt des électeurs surtout en zone urbaine.

Je n'ai jamais vu autant de candidats "divers" pour ces élections départementales commente le politologue Pascal Plas
Je n'ai jamais vu autant de candidats "divers" pour ces élections départementales commente le politologue Pascal Plas © Radio France - Françoise Ravanne

C'est le dimanche 20 juin que les électeurs sont appelés aux urnes pour le premier tour des élections départementales. Une élection qui se joue le même jour que les régionales ce qui rend difficilement lisible ce scrutin pour les électeurs reconnaissait ce vendredi matin sur France Bleu Limousin le politologue de l'université de Limoges Pascal Plas. D'autant que pour les régionales on vote pour une liste alors que pour les départementales on vote pour des candidats en binôme. "Pour beaucoup on ne comprend plus rien" reconnait encore Pascal Plas.

Y a t-il encore un attachement pour les cantons ? 

La grande inconnue de ce scrutin c'est la participation. Une participation qui s'annonce très faible, la crise sanitaire n'arrange pas la situation . Et puis les électeurs sont ils encore attachés à leurs cantons? pour le  politologue Pascal Plas c'est de moins en moins le cas en ville. " Dans les campagnes les gens s'y reconnaissent encore car ça reste néanmoins une élection de proximité  mais dans les villes c'est complètement terminé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess