Politique

Les départementales seront-elles un tremplin pour Nicolas Sarkozy?

Par Aude Raso, France Bleu Alsace jeudi 12 mars 2015 à 11:39

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy © MaxPPP

A moins de dix jours du premier tour des départementales, Nicolas Sarkozy est l'invité du Forum France Bleu / France Info ce vendredi 13 mars.

Retrouvez l'interview en intégralité du politologue Philippe Breton

Retrouvez l'interview en intégralité de Richard Kleinschmager, politologue

Ce vendredi 13 mars et à moins de dix jours des départementales, Nicolas Sarkozy était le premier invité du Forum France Bleu - France Info. Dès 8h15, l'ancien chef d'État répondra aux questions des auditeurs et des internautes de France Bleu. 

"Je sens qu'une vague immense est en train de se former" , déclarait Nicolas Sarkozy en meeting dans le Val-de-Marne. En campagne dans l'Est, le président de l'UMP a fait une halte ce jeudi 12 mars à la centrale de Fessenheim, dont il a toujours critiqué la fermeture programmée.

Son parti est déjà majoritaire dans le Haut-Rhin (10 sièges) et le Bas-Rhin (24 sièges) et il pourrait encore creuser son avance . "Dans le monde rural, l'alliance UMP - UDI est imbattable" , constate Richard Kleinschmager, politologue. "L'UMP est chez elle, avec beaucoup d'élus, et des sortants qui se représentent." Cette alliance pourrait même espérer reprendre des sièges à la gauche en ville.

Mais c'est sans compter la montée du Front national, qui présente des candidats dans tous les cantons alsaciens, et l'inconnue des partis autonomistes et identitaires qui ont donné de la voix lors du débat sur la réforme des régions. "On verra dès le premier tour si cette contestation débouche ou pas" , explique le politologue Philippe Breton. "L'UMP risque de perdre quelques voix parce que l'un de ses leaders, Philippe Richert n'a pas conservé la même position sur la réforme territoriale."

Voir aussi :

CARTE INTERACTIVE | Départementales : les candidats dans le Haut-RhinCARTE INTERACTIVE | Départementales : les candidats dans le Bas-Rhin