Politique

Les départements craignent une asphyxie financière

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 15 octobre 2015 à 10:05

Revenu de solidarité active
Revenu de solidarité active

Face à l'envolée des dépenses sociales, qu'ils doivent verser, certains départements craignent de se retrouver en "cessation d'activité" estime Benoît Huré, président du département des Ardennes.

Le financement du RSA et l'annonce attendue de mesures d'urgences du gouvernement pour compenser l'envol des dépenses sociales des départements seront au cœur du congrès des départements de France, aujourd'hui et demain à Troyes dans l'Aube. 

De nombreux départements estiment ne plus avoir les moyens de verser le RSA (revenu de solidarité active), dont le nombre de bénéficiaires a explosé ces dernières années. Le gouvernement devrait annoncer des mesures aujourd'hui. 

"L'Etat n'a plus les moyens de nous rembourser l'ensemble des dépenses que nous engageons" déplore Benoît Huré, le président Les Républicains du département des Ardennes. Invité de France Bleu Champagne-Ardenne, il estime que, si rien n'est fait, il y a un risque de "cessation d'activité pour 10 départements cette année et 40 l'année prochaine", dont les Ardennes. 

Benoît Huré, le président Les Républicains du département des Ardennes