Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Politique

Les départements d'Ile-de-France annoncent que les trois départements de la petite couronne ne seront pas supprimés

mardi 4 décembre 2018 à 17:01 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Les sept départements d'Ile-de-France, déclarent dans un communiqué commun ce mardi, que la ministre chargée de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, a annoncé, vendredi dernier, l’abandon du projet de suppression des trois départements de la petite couronne.

Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne, s'est beaucoup mobilisé contre la disparition des départements.
Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne, s'est beaucoup mobilisé contre la disparition des départements. © Maxppp - Thomas PADILLA

Paris, Île-de-France, France

Les départements franciliens de la petite couronne, (Val-de-Marne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis) ne seront pas supprimés. 

La mobilisation a payé indiquent les présidents départementaux

Dans un communiqué commun, ce mardi, les présidents des sept conseils départementaux de l'Ile-de-France affirment que la ministre chargée de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, a annoncé, vendredi dernier, l’abandon de ce projet de disparition des départements franciliens. Elle aurait fait cette déclaration au cours d’une réunion où les représentants des sept départements franciliens mais aussi la Ville de Paris et le préfet de Région étaient présents.

Les présidents des départements franciliens précisent dans ce communiqué qu'ils sont certains que cet abandon est le résultat "de la mobilisation des habitants, des maires, des agents et des élus franciliens" qui étaient contre ce projet.

L'enveloppe de 150 millions d'euros pour des projets interdépartementaux toujours d'actualité

Dès le 1er janvier 2019, l’établissement public interdépartemental, gestionnaire d’un fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental de 150 millions d’euros sera en place. 

Pascal Savoldelli, sénateur et conseiller départemental du Val-de-Marne, indique que chaque conseil départemental va se réunir avant la fin de l'année 2018 pour choisir une série de projets dont l'investissement sera financé par ce fond. 

Ces projets seront mis en commun et ceux qui seront retenus, devront l'être à l'unanimité, précise le sénateur.