Politique

Les députés d’opposition de la Loire sévères avec les premières semaines de l’ère Macron

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 7 août 2017 à 20:42

Le bilan de Régis Juanico et Dino Cieniri. (illustration)
Le bilan de Régis Juanico et Dino Cieniri. (illustration) © Maxppp -

Après sept semaines de session parlementaire, les députés sont en vacances. L’occasion de faire le bilan pour les deux députés d’opposition de la Loire Régis Juanico (PS) et Dino Cinieri (LR).

Ce mercredi 9 août, les députés seront en vacances. Un break bien mérité après une très longue campagne et la première session au parlement sous l'ère Macron. Initialement prévues le 3 août, les vacances des parlementaires ont d’ailleurs été décalées d’une semaine. L’exécutif a en effet décidé de retarder les congés des députés pour faire adopter définitivement - le projet de loi sur la moralisation de la vie publique.

L’occasion de dresser le bilan de ces sept premières semaines de la nouvelle assemblée pour les deux députés d’opposition.

Régis Juanico : "déposséder le parlement"

"Cette session a surtout été marquée par le vote du projet de loi habilitant le gouvernement à prendre des ordonnances dans le domaine du dialogue social. Un texte qui va déposséder le parlement pendant le mois d’août, pendant que nous ne siégerons plus. Le gouvernement va écrire de son côté la loi travail avec des mesures qui vont faciliter les licenciements. Et je pense qu’il y aura une mobilisation à la rentrée." Régis Juanico député PS

Dino Cinieri : "mandature brouillonne"

"Je suis perplexe, j’essaie de comprendre qui fait quoi, où, quand et comment. Je n’ai jamais vu ça. Lorsque l’on a des députés qui viennent siéger à l’Assemblée Nationale sans cravate sans veste ça me choque. Ce n’est plus le comportement que nous avions où il y avait des règles, de la rigueur, un respect. Ce sera une mandature brouillonne. J’appréhende la rentrée car je ne vois pas où le gouvernement nous mène aujourd’hui." Dino Cinieri député LR

Que retiennent les Stéphanois de ces premières semaines des nouveaux députés ?