Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les députés de la France Insoumise prêts pour les grands combats de 2019 : réforme des retraites et Européennes

-
Par , France Bleu Nord

La France Insoumise fait sa rentrée politique à Marseille jusqu'à dimanche avec son AmFi 2018. L'occasion pour les jeunes députés nordiste du mouvement politique de Jean-Luc Mélenchon de souligner les échecs d'Emmanuel Macron et d'appeler à un vote sanction pour les Européennes 2019.

Ugo Bernalicis et Adrien Quaténnens défilent dans les rues de Lille, le 26 mai 2018
Ugo Bernalicis et Adrien Quaténnens défilent dans les rues de Lille, le 26 mai 2018 © Radio France - Pierre Le Masson

Lille, France

Pour la rentrée politique, la France Insoumise sort l'artillerie lourde. Plus que jamais, la formation politique joue l'opposition avec Emmanuel Macron avec en ligne de mire la prochaine échéance électorale, la première depuis les Présidentielle et Législatives 2017. Jean-Luc Mélenchon veut en faire "un référundum anti-Macron", Ugo Bernalicis, député LFI de Lille-Villeneuve d'Ascq partage cette vision

Emmanuel Macron incarne parfaitement la nouvelle Europe qu'il a voulu impulser avec Angela Merkel. Il confond lui-même sa Présidence de la République et son projet européen qui est plus de libéralisme économique, plus de destruction de l'Etat et des services publics."

Ugo Bernalicis veut transformer les Européennes 2019 en vote sanction contre E. Macron

Le député nordiste en conclue donc : "Je ne pense pas qu'on ne se trompe en disant qu'en votant contre Macron on vote contre son projet européen. Si la première étape pour arriver à modifier le rapport de forces au sein de l'UE, c'est d'infliger une cuisante défaite à Emmanuel Macron, alors on en passera par là." La France Insoumise se constitue des alliances avec d'autres partis de gauche avant cette échéance électorale, comme Podemos (Espagne), Bloco de Esquerda (Portugal) et d'autres partis en Europe du Nord et de l'Est. Une stratégie impossible à mener pour Marine le Pen, selon Ugo Bernalicis : 

Entre le nationalisme de Mme Le Pen et l'ultralibéralisme d'Emmanuel Macron, il y a notre projet émancipateur."

A Marseille, Ugo Bernalicis interviendra à plusieurs reprises au cours de ce grand rendez-vous de rentrée du parti, en animant des conférences ou débats sur la police de sécurité du quotidien, les prisons mais aussi l'humour en politique ! Ugo Bernalicis ne sera pas candidat aux Européennes tout comme l'ensemble des députés du parti élus en 2017 et qui resteront au Palais Bourbon mais ils participeront activement à la campagne européenne.

La politique du coup de rabot

Autre député très en vue à Marseille, le Nordiste Adrien Quaténnens. L'élu LFI de l'une des circonscriptions lilloises dénonce les économies à venir pour compenser la baisse de recettes imprévue et due au ralentissement de la croissance économique. Et comme l'an passé, le gouvernement devrait opérer des coupes dans les contrats aidés qui passeraient de 200 000 à 100 000 en 2019 : 

L'objectif de passer le coup de rabot sans cesse n'est pas bon. Si on résume la trajectoire politique de ce gouvernement depuis le début, c'est de faire des économies, ce n'est pas un projet politique, ça ne lève pas un pays d'enthousiasme !"

"Faire des économies ne soulève pas l'enthousiasme des Français" selon Adrien Quaténnens

Adrien Quaténnens en appelle donc à de l'investissement public massif pour redresser l'économie notamment grâce à un plan de relance par la planification écologique. Il est très méfiant également sur la grande réforme à venir en 2019, celle des retraites, avec l'introduction du système par points. 

A chaque fois qu'il y a une prétendue simplification, elle ne se fait que par le bas, elle est toujours défavorable à la grande masse du peuple."

A Marseille, Adrien Quaténnens doit animer un débat sur la réforme des retraites et mettre en avant les propositions dans ce domaine de son parti. Membre de la commission des affaires sociales, le député lillois devrait donc être l'un des fers de lance de son parti dans cette nouvelle bataille politique, à l'instar du combat qu'il avait mené contre les ordonnances réformant le code du travail.