Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les dîners polémiques de François de Rugy étaient tous "professionnels" selon l'enquête menée par l'Assemblée nationale

-
Par , France Bleu

Les dîners polémiques organisés par François de Rugy alors qu'il présidait l'Assemblée nationale étaient tous d'ordre "professionnel", a indiqué vendredi à l'AFP une source proche de l'enquête en cours à l'Assemblée, confirmant une information de France Info.

Francois de Rugy lors de la passation de pouvoir à Elisabeth Borne, le 16 juillet 2019 à Paris
Francois de Rugy lors de la passation de pouvoir à Elisabeth Borne, le 16 juillet 2019 à Paris © Maxppp - JULIEN DE ROSA

Homards, grands crus et invités triés sur le volet : les dîners organisés par François de Rugy alors qu'il présidait l'Assemblée nationale étaient tous "professionnels (...) c'est avéré" a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête en cours à l'Assemblée, confirmant une information de France Info. Selon les informations de Mediapart, une dizaine de réceptions, rassemblant des personnes appartenant apparemment au cercle relationnel et amical de l'épouse de l'ex-ministre de la Transition écologique, Séverine de Rugy, ont eu lieu à l'Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018.

Faisant valoir le "travail de représentation" requis par ses fonctions, François de Rugy s'est défendu d'avoir commis une faute. Il s'était aussi engagé, le cas échéant, à "rembourser chaque euro contesté". "Pour moi, ce n'est pas privé parce qu'en fait, c'est du relationnel", avait pour sa part déclaré sa compagne au média en ligne : "Certes, ça appartient à un cercle amical mais on n'est pas là pour se taper la cloche".

"Le sèche-cheveux n'est pas plaqué or"

D'après la source interrogée par l'AFP, le sèche-cheveux doré à la feuille d'or à 499 euros qui aurait été acheté avec l'argent de l'Assemblée ne serait en réalité "pas plaqué or" et aurait bien été laissé à l'Hôtel de Lassay par le couple lorsqu’il a quitté l'Assemblée nationale pour s'installer au ministère. "Le rapport est en cours d'écriture. La confirmation est en cours" a précisé la source. 

Le résultat du contrôle ordonné par le président de l'Assemblée nationale doit être rendu public mardi prochain 23 juillet. Une autre enquête, lancée par Matignon concernant des travaux dans le logement de fonction du ministre, doit également rendre ses conclusions mardi.