Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les écologistes montpelliérains rebaptisent la ville "Capitale de la pédale"

mardi 9 octobre 2018 à 17:48 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

Montpellier a un nouveau surnom : les écologistes d'EELV ont rebaptisé la ville ce mardi "Capitale de la pédale" pour réclamer un réel plan vélo. Un clin d’œil volontaire au côté "gay friendly" de la capitale héraultaise.

Les écologistes ont rebaptisé un panneau sur la route entre Saint-Jean-de-Védas et Montpellier
Les écologistes ont rebaptisé un panneau sur la route entre Saint-Jean-de-Védas et Montpellier © Radio France - Romain Berchet

Montpellier, France

Le groupe Europe Écologie-Les Verts de Montpellier a renommé la ville "Capitale de la pédale" ce mardi sur l'un des panneaux d'entrée de la commune sur la route de Toulouse entre Saint-Jean-de-Védas et Montpellier. Une opération menée pour réclamer un plan vélo pour la prochaine mandature, avec un clin d'oeil assumé à la réputation "gay-friendly" de Montpellier où a été célébré le premier mariage homosexuel en France (en mai 2013).

"C'est un outil d'interpellation" - Manu Reynaud, porte parole EELV à Montpellier

Un lieu pas choisi au hasard

La départementale où a été collée la mention "Capitale de la pédale" est un axe très emprunté pour entrer sur Montpellier, non loin du rond-point du Grand M. 

"Il faut être fou ou kamikaze pour aller à vélo de Saint-Jean-de-Védas à Montpellier. On est obligé de circuler sur des routes très empruntées et des ronds-points non aménagés alors qu'il y a des itinéraires cyclables possible." - Christian Dupraz, conseiller régional

Une consultation lancée par les écologistes

Les écologistes se positionnent déjà en vue des prochaines municipales de 2020. Ils proposent notamment la création de 9.000 nouveaux arceaux pour stationner son deux-roues dans la ville. Après la gare TGV Sud de France, ils lancent également la consultation citoyenne en ligne monavissurlevelo.fr pour recueillir toutes les remarques sur la place du vélo dans Montpellier. 

"On est très très loin du compte puisque Montpellier est tout en bas des villes de plus de 200.000 habitants sur la place du vélo comme moyen de circulation." - Manu Reynaud, porte parole EELV à Montpellier

Un slogan qui ne passe pas

À peine posé, déjà critiqué. La slogan utilisé par les écologistes montpelliérains fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, Jérémie Malek, conseiller municipal de Montpellier, a vivement interpellé le groupe d'EELV en parlant de "communication insupportable."