Politique

Les élections départementales laissent des traces chez les socialistes

France Bleu Creuse lundi 13 avril 2015 à 11:33

Deux semaines après la défaite de la gauche en Creuse lors des élections départementales, le Parti Socialiste veut remobiliser pour le scrutin des régionales, en décembre prochain.

Après la claque des départementales, le PS prépare désormais son congrès, en juin prochain, à Poitiers. Un rendez-vous à enjeu majeur pour le parti qui a accumulé en un an les défaites électorales. Le conseil national, le "parlement" du parti, a entériné samedi dernier quatre "motions" concurrentes sur lesquelles les militants PS auront à se prononcer le 21 mai . Il y a d'abord celle du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis, candidat à sa succession, qui est soutenue par le gouvernement et Manuel Valls, et à laquelle c'est ralliée Martine Aubry. Une autre motion est présentée par la gauche du PS et les "frondeurs", Karine Berger signe la 3e motion "des non-alignés" enfin la dernière a pour première signataire Florence Augier, secrétaire nationale du PS.

En Creuse, les socialistes espèrent se rattraper aux régionales

"Un bastion socialiste qui tombe" - Etienne Lejeune, 25 ans, élu sur le canton de La Souterraine.

Le PS a perdu 28 départements au profit de l'UMP, dont la Creuse détenue par les socialistes depuis 2001. Tout s'est joué à un canton, la faute selon les élus socialistes au contexte national. Ils veulent maintenant rebâtir un parti socialiste et plus largement une gauche pour reconquérir le Département et avant celà garder la Région en décembre prochain.