Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Des élus de Saint-Étienne Métropole dénoncent la loi de contractualisation

lundi 18 juin 2018 à 16:21 Par Benjamin Billot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une petite centaine de personnes, la plupart élus de Saint-Étienne Métropole, se sont réunies devant la Préfecture de la Loire pour dénoncer la loi de contractualisation qui limite les dépenses des collectivités locales.

© Radio France - Benjamin Billot

Saint-Étienne, France

Une petite centaine de personnes ont manifesté ce lundi matin devant la préfecture de la Loire à Saint-Étienne. Leur particularité : c'étaient des élus pour la plupart. Maires, adjoints au maire, vice-présidents de l'agglo, sénateurs... Ils ont répondu à l'appel de Gaël Perdriau, président de Saint-Étienne Métropole. 

Une manifestation pour dénoncer la loi contractualisation qui limite les dépenses pour les collectivités locales et qui doit être appliquée pour la première fois pour le budget 2018 de l'agglo.  

Les élus de Saint-Étienne Métropole ont refusé la semaine dernière de signer ce contrat avec l'État, et ils ont manifesté leur mécontentement sous les fenêtre du préfet avec une petite mise en scène. Un cercueil, une banderole sur laquelle étaient inscrits ces mots : "Macron m'a tué".... et derrière, plusieurs dizaines d'élus, écharpes tricolores en bandoulière.

Droite et gauche à la manifestation

Concrètement, SEM ne pourra pas augmenter ses dépenses de plus de 1,2% par an pendant 3 ans. Une restriction qui va rendre l'investissement très difficile pour l'agglo. 300 collectivités sont concernées par cette loi, celles qui ne la respecteront pas devront payer des pénalités financières. 

La plupart des élus étaient de droite, mais étaient présents également plusieurs élus de gauche, convaincus également que cette loi de contractualisation va mettre SEM en difficulté. Gaël Perdriau doit rencontre Gérard Collomb ce mercredi pour discuter de ce dossier. 

  - Radio France
© Radio France - Benjamin Billot