Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les élus de Seine-et-Marne s'inquiètent pour l'après-déconfinement auprès de Sébastien Lecornu

-
Par , France Bleu Paris

Le ministre des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, a organisé une visio-conférence depuis la préfecture de Seine-et-Marne, à Melun, pour discuter avec les élus. Les députés et sénateurs s'inquiètent pour les prochaines semaines et disent craindre une persistance de l'épidémie.

Sébastien Lecornu, ministre des Collectivités territoriales
Sébastien Lecornu, ministre des Collectivités territoriales © Maxppp - Sébastien Muylaert

Le monde d'après en construction dès aujourd'hui. Voilà le message lancé ce jeudi par les élus de Seine-et-Marne, lors d'une visio-conférence organisée dans la préfecture, à Melun, avec le ministre des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu. Les élus locaux ont partagé au ministre leurs inquiétudes concernant l'organisation scolaire, les finances et les élections municipales. 

En Seine-et-Marne, comme dans bon nombre de départements français, les écoles ont rouvert cette semaine. 70% des écoles étaient ouvertes et 23% des élèves étaient de retour en classe ce jeudi, d'après l'inspectrice d'académie, Valérie Debuchy qui salue "des taux d'ouverture et de présence très honorables sur la semaine".  Jean-François Copé, ancien ministre LR et maire de Meaux, réélu au premier tour des élections municipales du 15 mars, vient nuancer ces chiffres, regrettant que "des gens manquent à l'appel, des directeurs d'école, des enseignants". Pour Jean-François Copé, cela est "un vrai problème". Inquiétude partagée par le représentant des maires ruraux, François Deysson, qui déplore un "problème au niveau des ressources humaines à l'école", notamment l'accueil périscolaire. 

"Une répétition pour septembre"

Pour les élus, ces problèmes doivent être réglés rapidement, car cela ne présage rien de bon pour les prochaines semaines, voire pour la rentrée de septembre. "Il y aura un "avec Covid" au mois de septembre et cela plaide pour une reconsidération des fermetures de classe", estime ainsi Anne Chain-Larché, sénatrice LR. Pour faire face à ces embûches, le Premier secrétaire du Parti socialiste et député de Seine-et-Marne, Olivier Faure plaide ainsi pour de nouveaux "emplois aidés" visant à "accompagner les collectivités".  Le ministre des Collectivités territoriales entend lui temporiser les inquiétudes des élus : "Beaucoup de gens se servent de cette semaine pour le tuilage personnel, y compris pour les profs. On commencera à avoir une vision de la réalité d'ici 10 jours", indique-t-il.  

Les élus se disent également inquiets sur le sujet des finances, assurant manquer de moyens. Pour Sébastien Lecornu, "il y a beaucoup de dépenses qui ne sont pas faites, trois mois de budget événementiel, de cantines fermées". Pas de quoi satisfaire le représentant de l'Union des maires, Guy Geoffroy qui réclame un "geste" de la part de l'Etat. Le ministre des Collectivités territoriales confirme ainsi la création par le gouvernement d'un "compte dédié" aux dépenses engendrées par l'épidémie. Ce compte permettra ainsi, selon Sébastien Lecornu, de "ne pas voir le covid-19 polluer vos budgets pendant des années". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu