Politique

Les élus mayennais font leur rentrée politique au festival de la viande à Evron

Par Charlotte Derouin, France Bleu Mayenne dimanche 4 septembre 2016 à 6:20

Le Festival de la viande d'Evron est l'évènement qui marque la rentrée politique en Mayenne.
Le Festival de la viande d'Evron est l'évènement qui marque la rentrée politique en Mayenne. © Radio France - Charlotte Derouin

Le festival de la viande à Evron est l'évènement qui marque chaque année la rentrée politique en Mayenne.

Le festival de la viande à Evron est un rendez-vous incontournable pour les hommes politiques mayennais. C'est l'évènement qui marque la rentrée politique dans le département. Et l'année à venir s'annonce chargée avec l'élection présidentielle et les élections législatives.

Les quatre candidats déclarés sur la première circonscription de la Mayenne étaient tous présents hier à l'inauguration du festival de la viande : Samia Soultani-Vigneron (LR), Guillaume Garrot (PS), candidat à sa réélection, Béatrice Mottier (UDI) et Philippe Habault (sans étiquette).

La primaire

Pour le moment, Samia Soultani-Vigneron ne pense pas trop aux législatives. "Pour moi la priorité aujourd'hui, c'est qu'on réussisse la primaire, si la Droite et le Centre ne réussissent pas cette primaire, il n'y aura pas de législatives, on va être laminés dans la mesure où on va montrer une image de désunion, explique la chef de file des Républicains en Mayenne. Les législatives pour moi commenceront au mois de décembre, pas avant", poursuit-elle.

"J'aborde cette année avec l'objectif de faire un maximum de terrain", explique Béatrice Mottier, la candidate investie par l'UDI. L'adjointe au maire de Laval doit composer avec la candidature du dissident centriste Philippe Habault. Une perspective que ne redoute pas la candidate :"je suis très sereine, la circonscription est ouverte donc il ne faut pas s'économiser pour réussir à faire bouger les lignes". Même son de cloche du côté de Philippe Habault, "je suis déterminé mais finalement la parole reviendra aux électeurs et il faut leur apporter un débat productif", affirme le candidat sans étiquette.

De son côté, Guillaume Garot se refuse à commenter la multiplication des candidats à Droite et au Centre. "Les élections sont l'année prochaine et j'ai suffisamment à faire tous les jours pour les Mayennais et les Mayennaises", conclut le député socialiste.