Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections législatives 2017 en Occitanie

Les enjeux politiques des élections législatives dans la 5e circonscription de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Dans la 5e circonscription de Haute-Garonne 14 candidats,sept femmes et sept hommes, briguent la succession de la députée socialiste Françoise Imbert qui ne se représente pas après quatre mandats successifs.

Les vignobles de Fronton dans la  cinquième circonscription de Haute Garonne
Les vignobles de Fronton dans la cinquième circonscription de Haute Garonne © Radio France - Olivier Uguen

Quatorze candidats sont en compétition dans la 5e circonscription qui couvre le nord et le nord ouest de la Haute-Garonne, de Villemur sur Tarn à Grenade en passant par Fronton. Une circonscription où la députée sortante, la socialiste Françoise Imbert ne se représente pas après quatre mandats consécutifs.

Au terme de l'accord Hamont-Jadot, le PS devait soutenir la verte Clémentine Renaud. Mais un divorce est passé par là et c'est la candidate initialement investie, la conseillère départementale Sandrine Floureusses, qui va tenter de conserver en rose cette circonscription.

Le FN battu dans une triangulaire aux départementales

A droite, l'accord LR-UDI lui a été respecté malgré quelques velléités chez les Républicains et c'est bien Jean-Marc Dumoulin, le maire centriste de Villemur-sur-Tarn, qui a été investi dans une circonscription où scrutin après scrutin le Front National s'enracine. Marine Le Pen a obtenu 22.5% des voix le 23 avril et aux élections départementales de 2015, dans le canton de Fronton, arrivé en deuxième position au 1er tour le FN a été battu dans une triangulaire au second. Un scénario à trois sur lequel le secrétaire départemental du Front Julien Léonardelli mise encore, avec cette fois une issue favorable pour lui.

Le fils de Robert Hue candidat

Reste les deux nouveautés qui peuvent brouiller les pronostics de cette élection. La République en marche a choisi Jean-François Portarrieu, l'ancien directeur de cabinet du maire socialiste de Toulouse Pierre Cohen, pour concrétiser la première place d'Emmanuel Macron, quand la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, 3e ici sur les talons du FN, mise sur Sylvie Espagnolle Labrune, une conseillère Pôle emploi, pour fédérer un vote de gauche lui aussi protestataire. A noter que Charles Hue, le fils de Robert Hue, l'ancien patron du PCF et fondateur du Mouvement progressiste qui a soutenu Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle, se présente lui aussi à ce scrutin.

Les autres candidats dans cette circonscription:

Maryse Fontelle (divers écolo), Romain Roumieu ( UPR), Marie Fourage (100%), Marie-Yvonette Promi (divers ecolo), Raimon Sabater (Parti animaliste), Vincent Combes (LO), Monique Marconis (PCF),

Choix de la station

À venir dansDanssecondess