Politique

Les enseignements du 1er tour en Loire-Atlantique et Vendée

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan lundi 23 mars 2015 à 6:53

Elections départementales 2015

L'UMP et ses alliés centristes se sont imposés dimanche en tête du premier tour des élections départementales en Pays de la Loire. La droite a conservé ses positions dans quatre des cinq départements de la région. En Loire-Atlantique, la gauche et la droite sont au coude-à-coude.

En Loire-Atlantique , à l'issu de ce 1er tour des Départementales, le suspense demeure. La gauche et la droite sont au coude-à-coude . La droite, conquérante, est arrivée en tête avec 33,09% devant un Parti socialiste (21,48%) qui n'a pas réussi à s'allier avec Europe Ecologie Les Verts, en raison de leur opposition sur le dossier du transfert de l'aéroport de Nantes vers Notre-Dame-des-Landes.

Les cantons urbains aux socialistes

Les binômes de gauche sont arrivés en tête dans 16 des 31 cantons et les socialistes sont en position favorable pour conserver les cantons urbains. Ils résistent à Nantes et dans la métropole, les sept de Nantes, mais ils pourraient perdre certains de leurs fiefs, Ancenis, Carquefou et Châteaubriant notamment où la droite obtient 47% des voix.Sur Saint-Nazaire 2, le président PS du conseil général Philippe Grosvalet est bien placé. Il obtient 36,7 % des voix.

Le FN en seconde position à Pornic devant le PS

Avec 18,30% des voix, le FN talonne le PS et sera présent dans trois cantons au second tour : à Pornic, Nantes 7 et à Saint-Nazaire-2 où le parti frontiste affrontera le président du conseil général sortant, Philippe Grosvalet. Dans de nombreux cantons ruraux, les candidats FN obtiennent plus de 20% des sufrages. C'est le cas notamment à Châteaubriant, Blain, Machecoul, Pontchâteau, Clisson, Vallet.

En Vendée , la droite confirme son hégémonie et totalise 44,11% des voix. Des binômes d'union ont été élus dès le premier tour dans sept cantons du département, dont ceux des deux successeurs potentiels de Bruno Retailleau, candidat de l'UMP pour les prochaines régionales, à la tête du département, Alain Leboeuf et Yves Auvinet. 

La gauche, qui détenait cinq sièges sur les 31 du conseil général sortant et se présentait en ordre dispersé pour ce nouveau scrutin, en raison notamment de différends entre socialistes et écologistes sur le projet d'autoroute A831, ne se maintient que dans trois cantons, les deux de La Roche-sur-Yon et celui de Fontenay-le-Comte.

Le FN en tête à  à Saint-Hilaire-de-Riez

Le Front national réitère son score des européennes de 2014, où il avait atteint 21,93% des voix, et sera présent dimanche prochain dans cinq des cantons encore à pourvoir, dont celui de Saint-Hilaire-de-Riez, où il est arrivé en tête lors du premier tour.  Le duo Brigitte Neveux-Florent Dupuis termine avec 25,62 % des voix.

Découvrez tous les résultats canton par canton avec notre carte interactive