Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Etats-Unis auraient espionné des millions de communications téléphoniques en France

- Mis à jour le -
Par France Bleu

L'agence américaine du renseignement, la NSA, a intercepté des communications téléphoniques dans le monde entier, et notamment en France, selon des informations du quotidien Le Monde. Des dizaines de millions de communications et de SMS ont été interceptés entre fin 2012 et début 2013. L'ambassadeur des Etats-Unis en France est convoqué par le ministre des Affaires Etrangères.

Edward Snowden, l'ancien consultat de la NSA à l'origine de ces révélations
Edward Snowden, l'ancien consultat de la NSA à l'origine de ces révélations © Maxppp

Plus de 70 millions de communications interceptées en moins de deux mois. C'est ce qu'aurait enregistré la NSA, l'agence américaine de renseignement, selon des documents de l'ancien consultant de cette agence Edward Snowden, révélés par Le Monde ce lundi.

Entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013, la NSA aurait enregistré non seulement des conversations téléphoniques, mais aussi des SMS. Un système ciblé selon Le Monde : l'enregistrement des conversations se déclenchait automatiquement lorsque certains numéros de téléphones étaient composés. Même chose pour les SMS, enregistrés en fonction de mots-clés.

Valls demande "des explications", l'ambassadeur convoqué

Les documents obtenus par le journal laissent présumer que ces enregistrements visaient avant tout des personnes suspectées de liens avec des activités terrorristes, mais pas seulement. Des personnes du monde des affaires, de la politique et de l'administration seraient également visés. La NSA se serait également intéressée de près début 2013 aux courriers électroniques échangés par des adresses en @wanadoo.fr ou @alcatel.lucent.com.

Interrogé par nos confrères d'Europe 1, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a qualifié ces révélations de "choquantes ". "Elles vont appeler des explications ", a-t-il ajouté. Lundi matin, Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères, a annoncé la convocation "immédiate " de l'ambassadeur américain à Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess