Politique

Les femmes étoiles montantes du FN dans la Loire

Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 21 février 2017 à 17:44

Sarah Brosset, ancienne conseillère FN de Roanne, et Marion Maréchal-Le Pen.
Sarah Brosset, ancienne conseillère FN de Roanne, et Marion Maréchal-Le Pen. © Maxppp - Yves Flammin

A l'occasion de la sortie du film "Chez nous" réalisé par Lucas Belvaux et qui présente l'ascension d'une femme au sein d'un parti extrémiste, nous avons cherché à savoir qui sont les femmes qui montent au sein du Front National dans le département de la Loire.

Le film Chez nous du Belge Lucas Belvaux sort ce mercredi dans les salles. Le film a été présenté comme anti-Front National. L'intrigue se tisse autour d'une femme vivant dans le nord de la France à qui les dirigeants d'un parti extrémiste proposent d'être leur candidate aux prochaines élections municipales. Nous avons donc décidé de chercher à identifier les femmes qui gravissent les échelons au sein du FN, dans le département de la Loire.

"Marine Le Pen a initié cela lorsqu'elle est arrivée à la tête du Front National"

Dans le département de la Loire, on compte trois femmes à suivre le modèle de Marine Le Pen et de Marion Maréchal-Le Pen. C'est un noyau qui s'est constitué au fil des années. L'étincelle date de 2010 lorsque Sophie Robert devient conseillère régionale puis en 2011, on peut estimer que le feu a pris quand elle devient secrétaire départementale du Front National dans la Loire. Quatre ans plus tard, Isabelle Surply est à son tour élue conseillère régionale. Enfin pour les élections législatives de cette année, Sarah Brosset, ancienne élue de Roanne, a été pré-désignée dans la 5e circonscription de la Loire. Le foyer bleu blanc rouge dans le département compte donc trois flammes soudées.

Sophie Robert, la secrétaire départementale du FN dans le département, pense que le partie de Marine Le Pen attire vraiment les femmes, notamment dans la Loire : "Je crois que Marine Le Pen a initié cela lorsqu'elle est arrivée à la tête du Front National. On a eu beaucoup de femmes qui ont eu envie de s'investir, à son image de combattante, pour sauvegarder tout ce qui fait l'importance de notre pays pour nos enfants et pour nous-mêmes."

Les trois femmes n'ont jamais caché leur admiration pour la famille Le Pen. Chez Sophie Robert, la politique se vit d'ailleurs aussi en clan puisque sa fille, Mathilde Robert, est la présidente du Front National de la Jeunesse dans la Loire. Le conseiller FN à Roanne, Christian Milon, ne peut s'empêcher de faire un rapprochement : "C'est peut-être une forme de mimétisme avec ce qui se passe à la tête du Front National entre Marine Le Pen et sa nièce." En mai dernier, Mathilde Robert avait même posé pour l'hebdomadaire féminin Grazia pour un reportage sur les nouveaux visages féminins du FN.