Politique

Les futurs présidents des conseils départementaux en Bretagne

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel mercredi 1 avril 2015 à 19:20

Les 4 futurs présidents de départements en Bretagne
Les 4 futurs présidents de départements en Bretagne © Radio France

3 sortants sur 4 départements : on le savait avant les élections, il y aurait du changement en Bretagne. Revue de ces 4 nouveaux élus, candidats à la présidence de leurs conseils départementaux ce jeudi.

 

22 - Alain Cadec (UMP) dans les Côtes d'Armor

Dans le département des Côtes d'Armor, qui a basculé à droite dimanche dernier, le candidat désigné à la présidence est Alain Cadec, élu sur le canton de Plérin. Natif de Saint-Brieuc, il n'a commencé en politique qu'à l'âge de 42 ans. D'abord au conseil municipal de Saint-Brieuc, puis conseiller général, il est élu député européen en 2009. Il a 62 ans. Pour le moment, il peut garder son mandat de député européen, mais en l'état actuel de la loi sur le non-cumul, il devra tout de même choisir au plus tard le 31 mars 2017.

Portrait Cadec

29 - Nathalie Sarrabezolles (PS) dans le Finistère

La dauphine désignée de Pierre Maille était déjà vice-présidente aux Solidarités du conseil général du Finistère. Elle a l'avantage d'avoir été désignée par son parti avant même le premier tour du scrutin. Elle n'a pas eu la partie facile sur son canton de Guipavas, où elle ne gagne que de 486 voix sur 14560 (51,7% contre 48.3% pour la liste de droite). Elle sera la seule femme élue à la tête d'un conseil départemental en Bretagne. Comme quoi, même rendue obligatoire par les binômes, la parité a ses limites.

Dep ENRO Brest PS

35 - Jean-Luc Chenut (PS) en Ille-et-Vilaine

Jean-Luc Chenut est élu et réélu Maire de la commune du Rheu, près de Rennes, depuis 2001. Tout le monde le désigne comme un homme "de dossier". Lui-même en convient. Il a commencé en politique dans les années 80 et n'a depuis, jamais quitté la famille socialiste. Il est vice président de Rennes Métropole en charge des finances. Mais il a déjà prévenu qu'il laisserait ces mandats pour ne se consacrer qu'à son département.

Dep 35 Chenut

56 - François Goulard (UMP) dans le Morbihan

L'ancien député maire de Vannes a pris la suite de Jo Kerguéris en avril 2011. Il dispose d'une majorité très confortable dans un département ancré à droite depuis toujours. François Goulard a traversé une période de turbulences avec le conflit sur le prix des liaisons maritimes, un dossier directement géré par le département du Morbihan, mais visiblement cela n'a pas empêché la réélection des candidats de son camp. Il a 61 ans, et il est le seul sortant qui repart pour un nouveau mandat.

Départementales Morbihan