Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Les "gilets jaunes" de Toulouse : « sous Chirac, c’était mieux ! »

-
Par , France Bleu Occitanie

Pour l’acte 46, un millier de gilets jaunes ont défilé ce Samedi dans les rues de Toulouse. Des manifestants nostalgiques de l’ère Chirac, « un homme qui nous comprenait » disent les gilets jaunes.

"Chichi" , dans le défilé de l'acte 46 des gilets jaunes , la nostalgie Chirac plane sur le défilé
"Chichi" , dans le défilé de l'acte 46 des gilets jaunes , la nostalgie Chirac plane sur le défilé © Radio France - Olivier Lebrun

10 mois après, les gilets jaunes sont toujours là. Pour l'acte 46, un millier de manifestants ont défilé ce Samedi dans les rues de Toulouse, derrière une banderole "Marre de survivre, on veut vivre". A leur arrivée Place du Capitole, les manifestants ont fait face aux forces de l'ordre, qui ont fait usage à plusieurs reprises de grenades lacrymogènes, noyant la place sous un épais nuage de fumée, et créant des mouvements de panique parmi les badauds. Sur les boulevards, les forces de l'ordre ont à nouveau tiré des gaz lacrymogènes puis ont  fait usage du canon à eau pour disperser les derniers manifestants. La préfecture parle de 5 interpellations.

Sous Chirac, c’était mieux

Dans le cortège, des gilets jaunes nostalgiques de l'ère Chirac, pour eux, c'était mieux avant.

La politique du temps de Chirac, il y avait du dialogue, aujourd’hui il n’y en a plus – Francis, retraité

« Monsieur Chirac avait du respect pour son peuple » estime Francis qui se dit Chiraquien de la première heure et qui n’a pas peur de le dire. Depuis qu’il a perdu 90 € par mois sur sa retraite, il manifeste avec les gilets jaunes contre Macron. « Jacques Chirac, c’était quelqu’un de bon vivant, celui-là, il rigole jamais, il est crispé. Du temps de Chirac, il y a eu des problèmes, mais qui se sont réglés, qui ne se sont pas éternisés depuis 10 mois. »

"Chirac lui nous comprenait" , les gilets jaunes nostalgiques

Chirac, il ne nous prenait pas de haut -  estime Jacques, fonctionnaire de l’Education Nationale 

« Jacques Chirac, il a fait des conneries, il a dit des conneries, mais il ne nous a pas écrasé. Il était avec le peuple, aujourd’hui, on est avec un jeunot qui ne connait pas la vie, il ne sait même pas ce que c’est d’avoir une famille, d’avoir fait des enfants et de souffrir pour eux et de voir qu’ils n’ont pas d’avenir »

Des petits retraités "gaullistes" dans le défilé des gilets jaunes à Toulouse - Radio France
Des petits retraités "gaullistes" dans le défilé des gilets jaunes à Toulouse © Radio France - Olivier Lebrun

Chirac lui nous écoutait -  dit Jacqueline, militante LR , dans la rue avec les gilets jaunes.

« Combien de fois sous Chirac on est descendu dans la rue, combien de fois il a donné, il a cédé. Macron,  lui , il a cédé à rien. C’est une page triste qui se tourne, très triste. »

Une histoire de valeurs

Martine, fille de militaire, gaulliste de toujours, depuis sa retraite à 700€, elle manifeste avec les gilets jaunes. « Jacques Chirac était un homme de pouvoir certe, mais pas seulement. Maintenant, ils veulent le pouvoir, c’est tout, il n’y a plus d’empathie pour le peuple. Je suis profondément attristé de son départ qui va créer un grand vide. Jacques Chirac avait des valeurs, celles de la guerre qu’il avait vécu. Aujourd’hui, nous avons des petits garçons en culotte courte, qui se prennent pour des cacous, mais en fait ce sont des financiers, ça se limite à ça. »

" une page se tourne" - Martine - retraitée

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu