Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Les grèves ont moins d'impact sur les commerces que les "gilets jaunes" affirme la CCI de Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La grève contre la réforme des retraites a eu moins d'impact sur les commerçants de Saint-Étienne et sa région que le mouvement des "gilets jaunes", selon la chambre de commerce et d'industrie.

Les commerces stéphanois n'ont pas trop soufferts de la grève.
Les commerces stéphanois n'ont pas trop soufferts de la grève. © Radio France - Pierre HECKLER

Saint-Étienne, France

Malgré la forte mobilisation qui dure depuis le 5 décembre, la grève contre la réforme des retraites a eu moins d'impact que le mouvement des gilets jaunes sur les commerces de Saint-Étienne et de sa région. "Il y a moins de manifestations, et moins de débordements", explique Irène Breuil, la patronne de la délégation stéphanoise de la Chambre de commerce et d'Industrie de Lyon. 

"L'impact sur l'économie est bien moindre", souligne la cheffe d'entreprise qui ajoute que "le bassin commercial stéphanois est aussi bien moins touché que la région parisienne, nous n'avons pas reçu de plaintes ou de demandes particulières des commerçants". 

Moins de primes Macron ? 

L'hiver 2018 le gouvernement a demandé aux entreprises de verser une prime aux salariés pour encourager le pouvoir d'achat et répondre à la grogne sociale. Cette année, l'engouement est bien moindre, avertit Irène Breuil. "Les conditions d'attribution sont compliquées, notamment pour _les entreprises de petites tailles_, le gouvernement demande d'avoir un plan épargne, ce qui n'est pas simple pour les TPEs par exemple", explique la patronne de la CCI de Lyon Métropole à Saint-Étienne. 

Pour autant, les grands groupes comme Total ou Orange qui avaient été généreux en 2018 le sont-ils encore cette année ? "L'emballement n'est plus là, il y beaucoup moins d'annonces que l'année dernière", analyse Irène Breuil  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu