Politique

Les habitants d'Autrans et de Méaudre ont dit "oui" au mariage des deux communes

Par Xavier Demagny, France Bleu Isère et France Bleu lundi 26 octobre 2015 à 11:10

La commune d'Autrans, dans le Vercors.
La commune d'Autrans, dans le Vercors. © Maxppp

Elle s'appellera Autrans-Méaudre-en-Vercors, cette commune nouvelle, issue de la création de ces deux villages du plateau du Vercors en Isère. Les habitants ont accepté le mariage dans une consultation organisée dimanche. Le but : ne pas perdre les dotations de l'Etat.

Les habitants des deux communes, Autrans et Méaudre ont voté pour la fusion des communes, dimanche, à l'issue d'une consultation. Les deux conseils municipaux vont se réunir jeudi 29 octobre pour acter officiellement ce choix. La commune nouvelle devrait officiellement voir le jour d'ici la fin de l'année après décision du préfet de l'Isère. 

"C'est une démarche que l'on a engagée il y a maintenant un an, et c'est l'aboutissement d'un long travail." - Thierry Gamot, maire d'Autrans

Jusqu'en 2020 les deux entités resteront en place, une mutualisation des services doit s'organiser. A noter cette carotte du gouvernement : les communes nouvelles ne seront pas impactées par la baisse des dotations publiques pendant trois ans. "La fusion des communes, ça sert à maintenir les dotations de l'état. Parce que dans un contexte difficile, les maintenir avec même un bonus de 5 %. Mais on ne se marie pas pour l'argent, mais parce que l'on fait des projets ensemble", explique Thierry Gamot, maire d'Autrans. "Si on n'avait pas fait la commune nouvelle, la baisse des dotation c'était 800 000 euros. Sans ça, on pouvait abandonner notre projet de maison de santé intercommunale", continue-t-il. 

Thierry Gamot, maire d'Autrans, dans le coup de fil d'actu

Il n'y aura pas d'emplois supprimés mais une mutualisation des services. En cas de départs en retraite, ils ne seront peut-être pas remplacés. En Isère, Eclose et Badinières ont déjà fait la démarche début janvier. En septembre, sur le plateau du Vercors, Corrençon et Villard-de-Lans on en revanche dit non au mariage. D'autres ont enclenché le processus, comme les Abrets, Fitilieu et la Bâtie-Divisin, en Nord-Isère ou bien St Antoine l'Abbaye et Dionay en Sud-Isère.

Les communes de Méaudre et Autrans dans le Vercors. - Radio France
Les communes de Méaudre et Autrans dans le Vercors. © Radio France - Denis Souilla
Méaudre, dans le Vercors (Isère). - Maxppp
Méaudre, dans le Vercors (Isère). © Maxppp