Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les habitants de La Ferté-Saint-Aubin disent «non» au projet de déviation

lundi 20 novembre 2017 à 1:17 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Pour la toute première fois, les Fertésiens étaient appelés ce dimanche à s'exprimer sur la question d'une déviation pour désengorger le centre-ville. La problématique occupe les esprits depuis près de 30 ans.

Sur les 5.930 personnes inscrites sur les listes électorales de la commune, 1.555 se sont déplacées.
Sur les 5.930 personnes inscrites sur les listes électorales de la commune, 1.555 se sont déplacées. © Radio France - Cyrille Ardaud

La Ferté-Saint-Aubin, France

"Êtes-vous favorable à la création d'une voie nouvelle à l'Ouest de la Commune, sous réserve des conclusions des études de faisabilité ?" C'était à cette question que les Fertésiens devaient répondre ce dimanche. Résultat de la consultation publique : le «non» l'emporte avec 58% des suffrages exprimés.

Pourtant, les habitants s'en plaignent depuis longtemps, de cette RD2020 qui traverse et coupe en deux la commune. D'autant que la route est très fréquentée notamment par des poids lourds. Le projet consistait alors en la création d'une déviation, passant à travers la zone industrielle, à l'ouest de la ville : une solution à un problème vieux de plus de trente ans.

Les commerçants s'y opposent

Mais à peine évoqué, que des voix s'élèvent déjà contre ce projet. Les commerçants de la commune pensent qu'une baisse du trafic entraînerait la mort du centre-ville. Alors pour éviter les tensions avec les commerçants, les habitants et les entreprises, la plus jeune maire du Loiret, Constance de Pélichy décide de consulter sa population. Et il semblerait que ce projet ne soit pas la bonne solution.

Résultats de la consultation locale de la Ferté Saint Aubin - Aucun(e)
Résultats de la consultation locale de la Ferté Saint Aubin - Commune de la Ferté St Aubin

Flavie, mère de famille, a glissé un «non» dans l'urne, pour elle ce projet ne fait que déplacer le problème : "Au niveau humain, c'est à peine vivable. Avec tout le trafic, c'est pas agréable de fréquenter les boutiques du centre-ville. Mais en même temps, cette déviation à l'ouest de la commune, je pense pas que ce soit la solution." Mais alors, si cette déviation ne convient pas, que faire ? Eric a sa petite idée : "Créer une déviation qui longe l'autoroute (A71). Elle serait suffisamment éloignée de la ville pour ne pas créer de nouvelles nuisances."

Il y a des arrêtés qui interdisent la traversée pour les poids lourds !

Mais avant cela, il y a quelque chose d'autre à mettre en place, selon Michel Auger, le président d'une association de commerçants qui a défendu le «non» : "Il y a moyen d'éviter les camions ! Il y a quand même des arrêtés municipaux et préfectoraux qui interdisent la traversée de la commune pour les poids lourds ! Faisons respecter la loi, ça résoudra déjà une bonne partie des problèmes !"

Des solutions qui seront peut-être étudiées à l'avenir par la municipalité, mais pour le moment Constance de Pélichy, la maire de la Ferté Saint Aubin, étudient les résultats de cette consultation, et elle se dit satisfaite : "On avait bien expliqué que ce contournement n'était pas une volonté forte de la ville, mais qu'au contraire on était curieux et demandeurs d'avoir l'avis de la population. Là où je suis contente c'est qu'on a tenu un débat public, on a discuté ensemble, on s'est posé des questions, et aujourd'hui on a une réponse collective."

Aller + loin : Pour Constance de Pélichy, le travail ne s'arrête pas là.

Le travail continue...

Le résultat de cette consultation publique ne signifie pas que le projet est définitivement enterré, au contraire ! Le travail continue pour trouver une solution à ce problème, détaille Constance de Pélichy : "On continue à se poser des questions sur le développement global de la collectivité et sur la manière dont elle va pouvoir se dessiner demain. Et pour ça on va demander l'avis à la population, au cours d'ateliers et réunion publiques."

Légalement rien n'oblige le conseil municipal à tenir compte du résultat de cette consultation publique, mais Constance de Pélichy s'est engagée à respecter l'avis de la population.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans à la Ferté Saint Aubin